Cissampelos pareira

nom scientifique : 
Cissampelos pareira L.
synonyme : 
Cissampelos cordata Ruiz
Famille : 

Distribution géographique

Largement répandue dans toutes les régions tropicales.

Description botanique

Herbacée grimpante, pubescente à tomenteuse. Feuilles en forme de fer à cheval ou ovées, de 3,5 à 10 cm, arrondies à émarginées, souvent peltées. Inflorescence staminée en corymbes pouvant atteindre 7 cm qui poussent dans l’axe des feuilles; fleurs femelles vertes en grappes femelles pouvant atteindre 8 cm. Drupe (fruit) ovale, rougeâtre de 3,5 à 4,5 mm de diamètre.

Voucher(s)

Voltaire,256,SOE

douleur d'estomac :

feuille, décoction, voie orale1

Contre les douleurs d’estomac :

Préparer une décoction avec 10 grammes de feuille fraîche dans 750 mL (3 tasses) d’eau, faire bouillir au moins 10 minutes dans un récipient couvert. Laisser refroidir et boire une tasse 3 fois par jour.

Toute préparation médicinale doit être conservée au froid et utilisée dans les 24 heures.

Selon l’information disponible :

L’emploi contre les douleurs d’estomac est classé REC sur la base de l’usage significatif traditionnel documenté par les enquêtes TRAMIL, les études de toxicité, la validation et l’information scientifique publiée.

Ne pas employer avec des enfants de moins de 6 ans, ni avec des femmes enceintes ou allaitantes.

Si l’état du patient se détériore, ou si les symptômes durent plus de 3 jours, consulter un médecin.

•Travail TRAMIL23

La décoction aqueuse de la feuille séchée administréepar voie orale (1-5 g/kg) n’a pas provoqué de mortalité chez la souris.

L’extrait d’alcaloïdes totaux de racine par voie intraveineuse (1 mg/kg) a montré un effet du type curare (faiblesse musculaire progressant vers une paralysie flaccide) sur le rat mâle24.

La dose toxique minimum aiguë des extraits éthanolique (95%) et aqueux de la feuille et de la tige par voie intrapéritonéale a été de 0,1 mL/animal chez la souris16.

L’extrait d’alcaloïdes totaux sur les modèles phrénico-diaphragme et recto-abdominal de grenouille a montré un effet de type curare25.

Trois extraits de la plante entière ont été inactifs dans des expériences de cytotoxicité in vitro26.

On ne dispose pas d’information garantissant l’innocuité de son emploi sur des enfants, ni sur des femmes enceintes ou allaitantes.

La feuille contient des alcaloïdes isoquinoléiques : (-)curine, cycléanine, hayatine, hayatinine et carbohydrates : d-quercitol2.

Toutes les parties de la plante contiennent des alcaloïdes isoquinoléiques : paréirubrine3, cissamparéine4.

La racine contient des alcaloïdes isoquinoléiques : berbérine, cycléanine3, cyclanoline4, hayatine5, isocondodendrine6, cissamine, ménismine, paréirine7,

curine8-9, 4''-O-méthylcurine10, dicentrine, déhydrodicentrine11, grandirubrine, mérubrine, paréirubrine A et B12, nor-imelutéine, nor-rufescine13, insularine11, N,N'-diméthyltétrandrinium14; des carbohydrates : d-quercitol2.

•Travail TRAMIL15

L’extrait aqueux de feuille (1:1) p.v. (30 mg/mL) a réduit significativement les contractions produites expérimentalement par acétylcholine sur un iléon isolé de rat.

Les extraits aqueux et chloroformique ont montré une activité antipaludéennein vitro sur Plasmodium gallinaceum, et sur Plasmodium cathemeriumseul l’extrait chloroformique a été actif18.

L’extrait éthanolique a provoqué une activité antibactérienne contre Escherichia coli et Staphylococcus aureus19.

L’extrait aqueux de feuille et de tige (0,1 mL/L) a provoqué une réponse spasmolytique sur un iléon de cobaye. L’extrait éthanolique (95%) (0,33 mL/L) a montré une activité relaxante sur le muscle lisse de duodénum isolé de lapin et sur un iléon isolé de cobaye16.

L’extrait aqueux a présenté un effet hypertenseur, cardiotonique, et dépresseur du système respiratoire17.

L’extrait éthanolique (50%) de racine séchée a eu un effet antihistaminique et antispasmodique in vitro (1 mg/mL) sur l’iléon de cobaye, et hypotenseur chez le chienpour des doses variable injectées par voie intraveineuse20.

L’extrait éthanolique (70%) de racine fraîche a eu un effet anticonvulsif et dépresseur du système nerveux centralà dose variable par voie intrapéritonéale chez la souris21.

Les alcaloïdes de la plante ont provoqué une bradycardie et une relaxation utérine sur des modèles in vitro22.

Références :  

1 WENIGER B, ROUZIER M, 1986
Enquête TRAMIL. Service Oecuménique d'Entraide SOE, Port au Prince, Haïti.

2 KUPCHAN SM, PATEL AC, FUJITA E, 1965
Tumor inhibitors VI. Cissampareine, new cytotoxic alkaloid from Cissampelos pareira, cytotoxicity of benzylisoquinoline alkaloids. J Pharm Sci 54:580.

3 BHATNAGAR AK, BHATTACHARJI S, POPLI SP, 1968
Nuclear magnetic resonance spectrum of cycleanine. Indian J Chem 6:125.

4 ANWER F, POPLI SB, SRIVASTAVA RM, KHARE MP, 1968
Studies in medicinal plants. Part III. Protoberberine alkaloids from the roots of Cissampelos pareira. Experientia 24:999.

5 BHATTACHARJI S, SHARMA VN, DHAR ML, 1955
Chemical constituents of the roots of Cissampelos pareira. Bull Natl Inst Sci India 1955:39.

6 YOKOYAMA N, KUPCHAN SM, 1963
Studies in the chemistry of pharmacologically active alkaloids. Diss Abstr Int Bull 24:1412.

7 SRIVASTAVA RM, KHARE MP, 1964
Water soluble alkaloids from the root bark of Cissampelos pareira. Chem Ber 97:2732-2741.

8 BHATTACHARJI S, SHARMA VN, DHAR ML, 1956
Chemical examination of the roots of Cissampelos pareira. J Sci Ind Res B 15:363.

9 SRIVASTAVA RM, KHARE MP, 1963
Water-soluble alkaloids of the root bark of Cissampelos pareira. Curr Sci 32:114.

10 HAYNES LJ, HERBERT EJ, PLIMMER JR, 1966
(++)-4"-O-methylcurine from Cissampelos pareira. J Chem Soc C 1966:615.

11 DWUMA-BADU D, AYIM JSK, MINGLE CA, TACKIE AN, SLATKIN DJ, KNAPP JE, SCHIFF JR PL, 1975
Constituents of West African. Medicinal plants. Part 10. Alkaloids of Cissampelos pareira. Phytochemistry 14:2520-2521.

12 MORITA H, MATSUMOTO K, TAKEYA K, ITOKAWA H, IITAKA Y, 1993
Structures and solid state tautomeric forms of two novel antileukemic tropoloisoquinoline alkaloids, pareirubrines a and b, from Cissampelos pareira. Chem Pharm Bull 41(8):1418-1422.

13 MORITA H, MATSUMOTO K, TAKEYA K, ITOKAWA H, 1993
Azafluoranthene alkaloids from Cissampelos pareira.Chem Pharm Bull 41(7):1307-1308.

14 HOFFSTADT B, MOECKE D, PACHALY P, ZYMALKOWSKI P, 1974
Alkaloids from Thai Menispermaceae drug krung kha mao. 2. Isolation and structure of a new berbamine alkaloid. Tetrahedron 30:307.

15 HERRERA J, 1994
Determinación de actividades biológicas de vegetales utilizados en medicina tradicional. Informe TRAMIL. Laboratorio de Fitofarmacología, Departamento de Farmacología, Facultad de Salud, Universidad del Valle, Cali, Colombia.

16 SPENCER CF, KONIUSZY FR, ROGERS EF, SHAVEL J, EASTON NR, KACZKA EA, KUEHL FA, PHILLIPS RF, WALTI A, FOLKERS K, MALANGA C, SEELER AO, 1947
Survey of plants for antimalarial activity. Lloydia 10:145-174.

17 GEORGE M, PETALAI K, 1949
Investigations on plant antibiotics. Part IV. Further search for antibiotic substances in Indian medicinal plants. Indian J Med Res 37:169-181.

18 FENG PC, HAYNES LJ, MAGNUS KE, PLIMMER JR, SHERRAT HSA, 1962
Phamacological screening of some West Indian medicinal plants. J Pharm Pharmacol 14:556-561.

19 FLORIANI L, 1936
Pharmacology ofCissampelos pareira var. gardneri. Rev Pharm 78:49.

20 MOKKHASMIT M, NGARNWATHANA W, SAWASDIMONGKOL K, PERMPHIPHAT U, 1971
Pharmacological evaluation of Thai medicinal plants (continued). J Med Assoc Thailand 54(7):490-504.

21 ADESINA SK, 1982
Studies on some plants used as anticonvulsants in Amerindian and African traditional medicine. Fitoterapia 53:147-162.

22 ROY P, 1952
A preliminary note on the pharmacological action of the total alkaloids isolated from Cissampelos pareira. Indian J Med Res 40:95.

23 SARAVIA A, 1992
Toxicidad deCissampelos pareira. Informe TRAMIL. Universidad de San Carlos, Guatemala, Guatemala. TRAMIL VI, Basse Terre, Guadeloupe, UAG/enda-caribe.

24 BOISSIER J, 1965
Contribution to the study of alkaloids of some Menispermaceae of Madagascar. Lloydia 28:191.

25 CORREIA DA SILVA A, QUITERIA PAIVA M, 1964
Curarizing activity ofCissampelos mucronata alkaloids. Rev Port Farm 14:143.

26 CHAPUIS J, SORDAT B, HOSTETTMANN K, 1988
Screening for cytotoxic activity of plants used in traditional medicine. J Ethnopharmacol 23(2/3):273-284.

Décharge

L'information ici présentée s'adresse, à des fins pédagogiques, au grand public ainsi qu'aux professionnels de santé. Elle n'a pas la prétention de se substituer à quelque règle ou disposition légale que ce soit. Compte tenu du fait que certaines parties de plantes peuvent, le cas échéant, présenter une toxicité, ou avoir des effets nocifs, ou encore provoquer une interaction avec des médicaments, toute personne désireuse d'utiliser ces moyens thérapeutiques ou leurs produits dérivés doit consulter un médecin ou un autre professionnel de santé qualifié. TRAMIL n'est aucunement responsable pour l'utilisation qui pourrait être faite, dans le cadre d'une quelconque décision, action ou omission, de l'information contenue dans cette Pharmacopée.