Cardiospermum halicacabum

nom scientifique : 
Cardiospermum halicacabum L.
synonyme : 
Corindum halicacabum (L.) Medik.
Famille : 

Distribution géographique

Largement distribuée dans les régions tropicales et subtropicales du Nouveau et de l’Ancien Monde.

Description botanique

Plante grimpante herbacée, tige 5 à 6 m, à côtes. Feuilles à 6 folioles groupées par trois ovalées ou lancéolées, aiguës ou acuminées, dentées ou lobulées. Inflorescence ombelliforme avec longs pédoncules et fleurs blanchesde 4 à 5 mm. Capsule presque arrondie de 3 à 4 cm; graines noires de 4 à 5 mm.

Voucher(s)

Nossin,6,HAVPM

gratel (démangeaison cutanée) :

  feuille, écrasée, bains/friction1

Contre les dermatoses avec prurit :

Laver les feuilles avec soin, les écraser, prendre 10 grammes de la matière végétale et appliquer sur la peau de la zone affectée 2 fois par jour. On peut aussi ajouter 10 grammes de feuilles écrasées par litre d’eau, laisser reposer pendant 12 heures et appliquer sous forme de bain.

Toute préparation médicinale doit être conservée au froid et utilisée dans les 24 heures.

Selon l’information disponible :

L’emploi contre la dermatose avec prurit (“gratel”) est classé REC sur la basede l’usage significatif traditionnel documenté par les enquêtes TRAMIL, lesétudes de toxicité et l’information scientifique publiée.

Si l’état du patient se détériore, ou si la dermatose persiste plus de 5 jours,consulter un médecin.

Toute application locale doit se conformer à de strictes mesures d’hygiène,pour empêcher la contamination ou une infection supplémentaire.

•Travail TRAMIL12

La feuille écrasée humidifiée appliquée localement à un lapin (20-30 g/animal), dans une étude d’irritabilité cutanée selon la méthode de Draize, n’a pas provoqué d’irritation.

L’extrait hydroalcoolique de parties aériennes administré par voie intrapéritonéale à la souris a montré une DL50 = 800 mg/kg15.

L’extrait aqueux de parties aériennes (5 mg/plateau) a été actif comme antimutagène sur Salmonella typhimurium TA98, in vitro18.

L’extrait hydroalcoolique (95%) de parties aériennes fraîches en application externe n’a pas induit d’activité allergénique chez l’être humain17.

On ne dispose pas d’information garantissant l’innocuité de son emploi sur des enfants, ni avec des femmes enceintes ou allaitantes.

•Travail TRAMIL2

La macération aqueuse de la feuille a révélé la présence de tanins etl’absence d’alcaloïdes, de stéroïdes insaturés, de saponines, de glucosidescardioactifs, de glucosides cyanogéniques, de flavonoïdes et d’anthraquinones.

La feuille contient des stéroïdes : docostérol, b-sitostérol, et des composésvariés comme l'acide oxalique3.

Les sommités fleuries contiennent des carbohydrates : L-québrachitol4.

La plante entière contient des flavonoïdes : apigénine5, apigénine-7-O-glucoside, lutéoline-7-O-glucoside6; des lipides : acide arachidique4; des stéroïdes : galactoside de b-sitostérol5.

La graine contient des flavonoïdes : apigénine7; des lipides : acides gras saturés et insaturés8, arachidique6-7, caprolique, eicosanoïque, linoléique, linolénique, myristique, oléique, palmitique, palmitoléique et steárique; des stéroïdes : campestérol, b-sitostérol, stigmastérol, acétate de campestérol, acétate de stigmastérol, galactoside de b-sitostérol; des alcanes : n-dotriacontane, n-octacosane; des triterpènes : squalène6.

L’huile de la graine contient divers composés : 3,4,4-triméthoxy-3-méthyl butanoate de méthyle9.

La tige contient des carbohydrates : L-québrachitol10.

La racine contient des stéroïdes : b-sitostérol et des tanins11.

•Travail TRAMIL2

La macération aqueuse de feuille a été inactive, comme antimicrobien in vitro (1000 µg/mL), contre Staphylococcus aureus, Escherichia coli, Salmonella gallinarum, Pseudomonas aeruginosa, Klebsiella pneumoniae, Mycobacterium smegmatis et Candida albicans.

•Travail TRAMIL12

L’extrait aqueux de feuille (1 g/mL) n’a pas eu d’activité antihistaminique significative sur un iléon isolé de rat, bien qu’il ait été mis en évidence une tendance à inhiber l’action histaminique sur le muscle lisse.

Les extraits aqueux et hydroalcoolique (95%) de plante entière ont montré une activité anti-inflammatoire et ont induit une stabilisation de la membrane des lysosomes, in vitro13.

L’extrait hydroalcoolique (50%) de plante entière sur un iléon isolé de cobaye, a présenté une activité antispasmodique de type non-spécifique, contre le spasme induit par l'acide acétique et l'histamine14.

L’extrait hydroalcoolique (95%) de feuille par voie intrapéritonéale (100 mg/kg) a provoqué une activité analgésique et anti-inflammatoire chez le rat, mais non anticonvulsive. Par voie intraveineuse (2 mg/animal), il a induit une dépression cardiaque chez la grenouille et de l’hypotension chez le chien (50 mg/animal)15.

L’extrait hydroalcoolique (95%) de parties aériennes séchées, par voie intrapéritonéale avec une dose maximum de 250 mg/kg, a montré une activité anti-inflammatoire sur l’oedème de la patte induit chez le rat par la carragénine. Dans l’expérience de granulome induit par implant de coton, il a supprimé les composants transductifs, exsudatifs et prolifératifs de l’inflammation chronique. De plus, il a diminué le contenu de peroxyde lipidique, de g-glutamyl transpeptidase et l’activité de phospholipase A2 dans l’exsudation du granulome16.

L’extrait hydroalcoolique (95%) de parties aériennes fraîches en application externe sur la peau d’un être humain a montré une activité anti-inflammatoire incertaine, qui par voie orale s’est révélée anti-inflammatoire chez le rat17.

La teinture mère de sommités fleuries sous forme de crème, dans une étude clinique avec 28 patients (vs placebo) a montré une activité significative contre diverses formes d’eczéma4.

Références :  

1 LONGUEFOSSE JL, NOSSIN E, 1990-95
Enquête TRAMIL. Association pour la valorisation des plantes médicinales de la Caraïbe AVPMC, Fort de France, Martinique.

2SOLIS P, GUPTA M, CORREA M, 1996
Estudio fitoquímico de algunas plantas TRAMIL. Informe TRAMIL. Centro de Investigaciones Farmacognósticas de la Flora Panameña CIFLORPAN, Facultad de Farmacia, Universidad de Panamá, Panamá, Panamá.

3 KUMARESAN A, 1981
Phyto-chemical investigation of the leaves of the plant Cardiospermum halicacabum Linn. Indian J Pharm Sci: D20.

4 MECKLINGER S, MESSEMER C, NIEDERLE S, 1995
Eksembehandlung mit Cardiospermum halicacabum. Zeitschrift für Phytotherapie 16(5):263-266.

5 KHAN M, ARYA M, JAVED K, KHAN M, 1990
Chemical examination of Cardiospermum halicacabum Linn. Indian Drugs 27(4):257-258.

6 SHABANA M, GENENAH A, EL ZALABANI S, ABOU EL-ELA R, YOUSIF M, 1990
Phytochemical investigation and insecticidal activity of Cardiospermum halicacabum L. Cultivated in Egypt. Bull Fac Pharm Cairo Univ 28(2):79-83.

7 KHAN M, ARYA M, JAVAED K, KHAN M, 1990
Chemical examination ofCardiospermum halicacabum Linn. Indian Drugs 27(4):257-258.

8 ABBURRA R, GUZMAN C, 1986
Phytochemical studies of the Argentine Sapindaceae. I. Oil composition in seeds of the genus Cardiospermum. An Asoc Quim Argent 74(5):571-574.

9 HOPKINS C, EWING D, CHISHOLM M, 1968
A short-chain ester from the seed oil of Cardiospermum halicacabum L. Phytochemistry 7:619-624.

10 PLOUVIER V, 1949
New investigation on quebrachitol in the Sapindaceae and Hippocastanaceae, dulcitol in the Celastraceae and sucrose in some other families. C R Acad Sci 228:1886-1888.

11 DESAI K, SETHNA S, 1954
Chemical investigation of the roots of the Indian medicinal plant Cardiospermum halicacabum. J MS Univ Baroda 111:33-39.

12HERRERA J, 1996
Validación farmacológica de plantas medicinales usadas en medicina tradicional popular en la cuenca del Caribe. Informe TRAMIL. Dep. de Farmacología, Facultad de Salud, Universidad del Valle, Cali, Colombia.

13 CHANDRA T, SADIQUE J, 1984
Antiflammatory effect of the medicinal plant Cardiospermum halicacabum Linn. In vitrostudy. Arogya 10(1):57-60.

14 DHAR ML, DHAR MM, DHAWAN BN, MEHROTRA BN, RAY C,1968
Screening of Indian plants for biological activity: Part I. Indian J Exp Biol 6:232-247.

15 GOPALAKRISHNAN C, DHANANJAYAN R, KAMESWARAN L, 1976
Studies on the pharmacological actions of Cardiospermum helicacabum. Indian J Physiol Pharmacol 20:203.

16 SADIQUE J, CHANDRA T, THENMOZHI V, ELANGO V, 1987
Biochemical modes of action of Cassia occidentalis and Cardiospermum halicacabum in inflammation. J Ethnopharmacol 19(2):201-212.

17 HORMANN H, KORTING H, 1994
Evidence for the efficacy and safety of topical herbal drugs in dermatology: Part I: anti-inflammatory agents. Phytomedicine 1(2):161-171.

18 MENG Z, SAKI Y, OSE Y, SATO T, NAGASE H, KITO H, SATO M, MIZUNO M, ONO K, NAKANE H, 1990
Antimutagenic activity by the medicinal plants in traditional Chinese medicines. Shoyakugaku Zasshi 44(3):225-229.

Décharge

L'information ici présentée s'adresse, à des fins pédagogiques, au grand public ainsi qu'aux professionnels de santé. Elle n'a pas la prétention de se substituer à quelque règle ou disposition légale que ce soit. Compte tenu du fait que certaines parties de plantes peuvent, le cas échéant, présenter une toxicité, ou avoir des effets nocifs, ou encore provoquer une interaction avec des médicaments, toute personne désireuse d'utiliser ces moyens thérapeutiques ou leurs produits dérivés doit consulter un médecin ou un autre professionnel de santé qualifié. TRAMIL n'est aucunement responsable pour l'utilisation qui pourrait être faite, dans le cadre d'une quelconque décision, action ou omission, de l'information contenue dans cette Pharmacopée.