Piper auritum

nom scientifique : 
Piper auritum Kunth
Famille : 

Distribution géographique

Originaire du sud-est du Mexique et de l’Amérique Centrale, cultivée et naturalisée à Cuba et en Floride.

Description botanique

Arbuste pouvant atteindre 2 à 3 m, aromatique, bois tendre. Feuilles ovées ou oblongues-ovées, pouvant avoir 60 cm de long, à l’extrémité aiguë terminée en pointe courte, cordées à la base, lobes à base arrondie, fortement inégaux. Epis de couleur vert pâle, de 10 à 20 cm de long; bractées arrondies et pourvues de cils denses. Petits fruits groupés sur les épis.

Voucher(s)

Fuentes,4749,ROIG

HTA :

  feuille, infusion, voie orale1

rhumatismes :

feuille fraîche, infusion, voie orale1

rhumatismes :

feuille fraîche, décoction, voie orale1

rhumatismes :

feuille fraîche, chauffée, topique1

Contre le rhumatisme :
Préparez une décoction ou infusion avec 30 grammes de feuilles fraîches dans 4 tasses (1 litre) d'eau. Pour la décoction, bouillir 5 minutes dans un récipient couvert. Pour l’infusion, ajouter l'eau bouillante à 30 grammes de feuilles et couvrir. Laisser reposer 5 minutes, refroidir, filtrer et boire 1 tasse 2 à 3 fois par jour pendant 1 à 2 semaines.

Laver soigneusement les feuilles fraîches, les passer au feu légèrement et appliquer sur la zone affectée pendant 4 heures, couvrir avec un chiffon propre ou un bandage.

Toute préparation médicinale doit être conservée au froid et utilisée dans les 24 heures.

Selon l’information disponible :

L’emploi de la feuille fraîche contre le rhumatisme est classé REC sur la base de l’usage significatif traditionnel documenté par les enquêtes TRAMIL, les études de toxicité et l’information scientifique publiée.

Toute application topique doit obéir à de strictes mesures d’hygiène pour empêcher la contamination ou une infection surajoutée.

En cas de détérioration du patient ou si l’inflammation ou la douleur persistent pendant plus de 2 jours, consulter un médecin.

Ne pas administrer pendant la grossesse car il y a risque d’avortement, en période d’allaitement ni à des enfants de moins de 12 ans.

Travail TRAMIL12
L’extrait aqueux (décoction à 30%), rendement 20,23 mg/mL, lyophilisé, de feuille fraîche (4, 40 et 400 mg de solides totaux/mL), in vitro, modèle de génotoxicité sur Aspergillus nidulans D30, le témoin négatif recevant de l’eau, n'a pas montré d'effet toxique ni génotoxique

Travail TRAMIL13
L’extrait hydroalcoolique (45%) de feuille sèche (9,7% solides totaux) en doses uniques croissantes de 412, 824 et 1650 mg/kg (mg de solides totaux par kg de poids corporel) par voie orale à la souris, n'a pas montré d'effet génotoxique selon le modèle d’induction de micronodules sur moelle osseuse.

Travail TRAMIL14
L’extrait aqueux (décoction) lyophilisé de feuille fraîche, (5 g/kg/jour/5 jours), a été administré par voie orale à la souris NGP (10 mâles et 10 femelles). Le témoin a été réalisé avec de l’eau distillée (0,5 mL) sur 20 souris de mêmes caractéristiques. 7 jours après la fin du traitement, il n’y a pas eu de mortalité ni de signes de toxicité pour les paramètres évalués.

Travail TRAMIL15
L’extrait aqueux (décoction à 30%), rendement 20,23 mg de solides totaux/mL, de feuille fraîche, (1000, 3000, 6000 et 9000 mg/kg) a été administré par voie orale à la souris Balb/c, par groupes de 10 animaux (5 de chaque sexe), avec un groupe témoin négatif (eau). En observation constante les premières 24 heures et quotidienne durant 14 jours. Il n'y a eu aucune mortalité ni signe de toxicité.

Travail TRAMIL16
L’extrait hydroalcoolique (45%) de feuille sèche, (412, 824, 1236 et 1649 mg de solides totaux/kg) par voie orale à la souris Swiss OF1, par groupes de 10 (5 de chaque sexe), avec un groupe témoin négatif (éthanol 35%), modèle de classes toxiques aiguës, n'a pas provoqué de mortalité dans les premières 24 heures, ni dans les 14 jours d'observation suivants. Aux doses de 1649 et 1236 mg/kg, une diminution de l'activité réflexe et l'ataxie ont été attribuées au contenu en alcool de l'extrait. Pas de retard dans la prise de poids et examen macroscopique normal. L'examen microscopique a montré l'existence de microlésions de chromatolyse nucléaire des hépatocytes.

Travail TRAMIL17
L’extrait hydroalcoolique (45%) de feuille sèche, (2000 mg de solides totaux/kg, dose unique) par voie orale au rat Sprague-Dowley (3 femelles et 3 mâles), avec groupe témoin négatif (éthanol 35%), modèle de classes toxiques aigües, n'a provoqué aucune mortalité durant les premières 24 heures ni dans les 14 jours suivants. On a observé des signes tels que la diminution de l'activité réflexe, ataxie et somnolence, avec récupération totale dans les 4 heures, attribués au contenu en alcool de l'extrait. L'examen macroscopique des organes internes est resté normal.

Travaux TRAMIL18-19
La décoction à 50% de feuille fraîche (0,82% de solides totaux), ni la feuille fraîche chauffée, par voie topique pendant 4 heures (patch de 0,5 g sur 6 cm2 de peau saine et lésionnée) sur 3 lapins albinos New Zealand, (modèles OCDE n°404 et OPPTS 8702500 EPA), n'ont provoqué d’œdème ou d’érythème après 72 heures d'observation.

L'extrait fluide 70% des feuilles n'a montré aucun effet génotoxique dans les tests in vitro de réversion bactérienne Salmonella/microsome (Ames) ni dans le test d'induction in vivo de micronoyaux dans la moelle osseuse de la souris, ni d’effet mutagène (jusqu'à 5 mg/plaque)20.

L'extrait éthanolique (55,48%) de feuille sèche, par voie orale à la souris albinos Swiss (18-22 g), a montré une DL50 = 1802 mg/kg, selon la méthode OCDE-198721.

L'extrait éthanolique 70% de feuille sèche, (10, 14 et 18 mL/kg, correspondant à 1381, 1933,4 et 2485,8 mg de solides totaux/kg) par voie orale à la souris, témoin avec de l'éthanol à 70% (14, 18, 20 mL/kg), a montré la DL50 de l'extrait et du solvant de 13,05 et 16,25 mL/kg, respectivement, la première correspondant à 1801,99 mg/kg sur la base des solides totaux. Lors de l'autopsie il n'y a pas eu de changements pathologiques dans les organes analysés, ni diminution du poids corporel dans aucun des deux groupes. La DLM50 comparative n’a pas montré de différence significative11.

La DL50 par voie orale est de 1950 mg/kg chez le rat et de 2350 mg/kg chez la souris; par voie topique elle est supérieure à 5 g/kg chez le lapin. A la dose de 500 mg/24 h dans le test de Draize chez le lapin, on enregistre une légère irritation de la peau22.

Le safrole se retrouve également dans des espèces qui sont largement utilisées comme aliments, épices ou médicaments telles que : Ocimum basilicum, Rosmarinus officinalis et Cinnamomum aromaticum (plante entière), Camellia sinensis (feuille), Tamarindus indica (fruit)23 et est considéré comme insoluble dans l’eau24.

On ne dispose d’aucune information pouvant garantir l’innocuité de ce remède administré aux enfants, aux femmes enceintes ou allaitantes.

La feuille contient 0,12% d’huile essentielle2: safrole (70-85% du contenu total de l’huile essentielle), élémicine, eugénol et myristicine, bornéol, acétate de bornéol, δ-cadinène, camphène, acadine-1-4-diène, β-bisabolène, β-borbonène, trans-caryophilène; des composés phénoliques : aurantiamide I et II; des stéroïdes : β-sitostérol; des benzénoïdes : acide pipéroïque; des flavonoïdes : dérivé de flavone; des alcanes : n-hexadécane, nonan-2-one; des hétérocycles oxygénés : acide pipérochromanoïque et pipérochroménoïque3-6; des terpènes : transfitol; α-pinène, β-pinène, myrcène, p-cymène, β-ocimène, α-ocimène, γ-terpinène, terpinolène, 1-linalol, germacrène7.

La plante entière contient des alcaloïdes : aporphine8, de l’huile essentielle (0,47–0,58%) : cépharadione A et B4.

Analyse proximale pour 100 g de feuille9 : eau : 80,4 g; protéines : 4,25 g; lipides : 1,82 g; glucides : 8,25 g; fibres : 2,8 g; cendres : 2,48 g; calcium : 317 mg; phosphore : 49 mg; fer : 4,8 mg; sodium : 18 mg; potassium : 373 mg; carotène : 5,95 mg; thiamine : 0,12 mg; riboflavine : 0,28 mg; niacine : 1,97 mg; acide ascorbique : 49 mg.

Travail TRAMIL10
Le jus frais de feuille fraîche (100, 25 et 12,5 dans 10 µL/chaque côté de l'oreille), par voie topique à la souris mâle OF-1, modèle d'œdème de l'oreille induit par huile de Croton (10 µL/oreille de chaque côté), a montré une inhibition du processus inflammatoire à toutes les doses évaluées, l'effet étant statistiquement significatif.

L'extrait éthanolique 70% de feuille séchée, (287,5, 575,1 et 863,4 mg de solides totaux/kg) a été administré par voie orale, modèle de l'oedème de la patte de rat induit par la carragénine 1% (injection sous-plantaire de 0,1 mL), l'indométacine 1% servant de contrôle positif (10 mg/kg). Avec traitement Les rats traités (7,5 mL/kg) ont montré 27,3, 39,4 et 49,5% d'inhibition de la formation d'œdème, la dose efficace moyenne (ED50) a été de 816,09 mg/kg11.

Pharmacopée: 

v3

Références :  

1 MOREJON Z, LOPEZ M, GARCIA MJ, BOUCOURT E, VICTORIA M, FUENTES V, MORON F, BOULOGNE I, ROBINEAU L, 2009
Encuesta TRAMIL preliminar a grupos de vecinos en los municipios 10 de Octubre, Lisa, Marianao, Habana del Este (Cojímar) en la ciudad de La Habana. Laboratorio Central de Farmacología, Universidad de Ciencias Médicas de La Habana, Cuba.

2 PINEDA R, VIZCAINO S, GARCIA CM, GIL JH, DURANGO DL, 2012
Chemical composition and antifungal activity of Piper auritum Kunth and Piper holtonii C. DC. against phytopathogenic fungi. Chilean JAR 74:507-515.

3 HANSEL R, LEUSCHKE A, 1975
Aporphine-type alkaloids from Piper auritum. Lloydia 38(6):529-530.

4 DOMINGUEZ XA, ROJAS P, GARZA MDR, CORDOVA JA, 1962
Preliminary study of 25 plants from the central territory of Quintana Roo, Mexico. Rev Soc Quim Mex 6:213-215.

5 OSCAR CC, POVEDA ALJ, 1983
Piper auritum (H.B.K.), Piperaceae family. Preliminary study of the essential oil from its leaves. Ing Cienc Quim 7(1-2):24-25.

6 GUPTA M, 1987
Essential oil: a new source of bee repellents. Chem Ind (London) 5:161-163.

7 MONZOTE L, GARCÍA M, MONTALVO AM, SCULL R, MIRANDA M, 2010
Chemistry, cytotoxicity and antileishmanial activity of the essential oil from Piper auritum. Mem Inst Oswaldo Cruz 105(2):168-173.

8 AMPOFO SA, ROUSSIS V, WIEMER DF, 1987
New prenylated phenolics from Piper auritum. Phytochemistry 26(8):2367-2370.

9 DUKE JA, ATCHLEY AA, 1986
Handbook of proximate analysis tables of higher plants. Boca Raton, USA: CRC Press, p130.

10 MARTINEZ I, DUMENIGO A, BRITO G, MORON F, 2013
Actividad antiinflamatoria tópica de zumo de hojas frescas de Piper auritum Kunth en en edema de oreja inducido por aceite de Croton en ratones. Trabajo TRAMIL. Laboratorio Central de Farmacología, Facultad de C. Médicas Dr. Salvador Allende, La Habana, Cuba.

11 VEGA MONTALVO R, LAGARTO PARRA A, 1999
Evaluación del efecto antiinflamatorio del extracto de Piper auritum HBK y toxicidad aguda oral. Rev cuba plant med 4(1):11-14.

12 GUERRA MJ, BETANCOURT J, LOPEZ M, MOREJON Z, BOUCOURT E, FUENTES V, 2001
Genotoxicidad in vitro: mediante el sistema de ensayo con Aspergillus nidulans de decocción liofilizada de hojas frescas de Piper auritum. Informe TRAMIL. Laboratorio Central de Farmacología. Facultad de Medicina Dr. Salvador Allende, La Habana, Cuba.

13 BETANCOURT J, MARTINEZ MJ, LOPEZ M, MOREJON Z, BOUCOURT E, MORON F, 2000
Actividad genotóxica in vivo de hoja seca de Piper auritum H.B.K. en el test de micronúcleos de medula ósea de ratón. Informe TRAMIL. Laboratorio Central de Farmacología, Fac. C. Médicas “Dr. S. Allende”, La Habana, Cuba.

14 GARCIA GM, COTO MT, GONZALEZ CS, PAZOS L, 2000
Toxicidad aguda en ratones, del extracto acuoso de hojas frescas de Piper auritum. Informe TRAMIL. Laboratorio de Ensayos Biológicos LEBi, Escuela de Medicina, Universidad de Costa Rica, San Pedro, Costa Rica.

15 GUERRA MJ, LOPEZ M, BOUCOURT E, FUENTES V, 2002
Toxicidad aguda (DL50) de la decocción liofilizada de hojas frescas de Piper auritum. Informe TRAMIL. Laboratorio Central de Farmacología. Facultad de Medicina Dr. Salvador Allende. La Habana, Cuba.

16 GUERRA MJ, LOPEZ M, BOUCOURT E, FUENTES V, 2002
Toxicidad aguda (DL50) del extracto hidroalcohólico (45%) de hojas secas de Piper auritum. Informe TRAMIL. Laboratorio Central de Farmacología. Facultad de Medicina Dr. Salvador Allende. La Habana, Cuba.

17 GUERRA MJ, LOPEZ M, BOUCOURT E, FUENTES V, MORON F, 2002
Clases tóxicas agudas de extracto hidroalcohólico (30%) de hojas secas de Piper auritum. Informe TRAMIL. Laboratorio Central de Farmacología. Facultad de Medicina Dr. Salvador Allende. La Habana, Cuba.

18 LOPEZ M, MOREJON Z, GARCIA A, BACALLAO Y, 2012
Ausencia de irritabilidad dérmica aguda de la decocción 50% de hojas frescas de Piper auritum Kunth en piel sana y dañada en conejos. Trabajo TRAMIL. Laboratorio Central de Farmacología, Facultad de C. Médicas Dr. Salvador Allende, La Habana, Cuba.

19 LOPEZ M, MOREJON Z, GARCIA A, BACALLAO Y, 2012
Ausencia de irritabilidad dérmica aguda de hojas frescas calentadas de Piper auritum Kunth en piel sana y dañada en conejos. Trabajo TRAMIL. Laboratorio Central de Farmacología, Facultad de C. Médicas Dr. Salvador Allende, La Habana, Cuba.

20 PILOTO FERRER J, VIZOSO A, RAMOS A, GARCIA A, REMIGIO A, VEGA Y, GONZALEZ ML, RODRIGUEZ C, CARBALLO C, 2009
Plantas medicinales. Diez años de evaluaciones toxicogenéticas en el CIDEM. Boletín Latinoamericano y del Caribe de Plantas Medicinales y Aromáticas, 8(5):428-434.

21 PARRA AL, YHEBRA RS, SARDINAS IG, BUELA LI, 2001
Comparative study of the assay of Artemia salina L. and the estimate of the medium lethal dose (LD50 value) in mice, to determine oral acute toxicity of plant extracts. Phytomedicine 8(5):395-400.

22 National Toxicology Program, 2011
Safrole CAS Nº 94-59-7. Report on Carcinogens, Twelfth Edition. National Toxicology Program, Department of Health and Human Services. p. 374-375 En: http://ntp.niehs.nih.gov/go/roc12

23 DUKE J. 2013
Plants Containing SAFROLE Dr. Duke's Phytochemical and Ethnobotanical Databases. En: www.ars-grin.gov/cgi-bin/duke/highchem.pl (1 of 2) 23/01/2013

24 FISHER SCIENTIFIC AB, 2006
Safety data sheet safrol. From registry of toxic effects of chemical substances (RTECS). The Condensed Chemical Dictionary, Hawley, 11th. Edition and Handbook of Poisoning, R.E.Dreisbach, 12th edition.

Décharge

L'information ici présentée s'adresse, à des fins pédagogiques, au grand public ainsi qu'aux professionnels de santé. Elle n'a pas la prétention de se substituer à quelque règle ou disposition légale que ce soit. Compte tenu du fait que certaines parties de plantes peuvent, le cas échéant, présenter une toxicité, ou avoir des effets nocifs, ou encore provoquer une interaction avec des médicaments, toute personne désireuse d'utiliser ces moyens thérapeutiques ou leurs produits dérivés doit consulter un médecin ou un autre professionnel de santé qualifié. TRAMIL n'est aucunement responsable pour l'utilisation qui pourrait être faite, dans le cadre d'une quelconque décision, action ou omission, de l'information contenue dans cette Pharmacopée.