Tradescantia spathacea

nom scientifique : 
Tradescantia spathacea Sw.
synonyme : 
Rhoeo spathacea (Sw.) Stearn
Famille : 

Distribution géographique

 

Mexique, Guatemala, Belize et Antilles.

 

Description botanique

Plante herbacée, feuilles basilaires disposées en couronnes serrées, pouvant atteindre 20 cm de longueur, souvent en groupes. Feuilles alternes, sessiles, densément imbriquées, linéaires-lancéolées, acuminées, vertes sur les deux faces ou avec le dessous pourpre. Pédoncules à la partie supérieure souvent ramifiée; bractées naviculaires, ovées, opposées, glabres et aiguës; inflorescence incluse sur la bractée; sépales ovo-lancéolés; pétales ovés, blancs. Capsule ovoïde.

Voucher(s)

Jiménez,30,JBSD

entorse :

feuille, décoction, voie orale2-3

traumatisme :

feuille, décoction, voie orale2-3

mal de tête :

feuille, chauffée, application locale1

aménorrhée :

  feuille, décoction, voie orale2

Contre les maux de tête, les retards de règles (aménorrhées), les entorses ou les traumatismes :

Se référer à l'usage rapporté au chapitre Emplois traditionnels significatifs TRAMIL, les informations scientifiques disponibles ne permettant pas de définir un dosage plus précis.

Toute préparation médicinale doit être conservée au froid et utilisée dans les 24 heures.

Selon l’information disponible :

L’emploi contre les retards de règles (aménorrhées) non dus à une grossesse, les entorses et les traumatismes, est classé REC sur la base de l’usage significatif traditionnel documenté par les enquêtes TRAMIL et l’information scientifique publiée.

L’emploi local contre les maux de tête est classé REC sur la base de l’expérience traditionnelle de l’usage (OMS/WHO)4 documenté par son emploi significatif dans les enquêtes TRAMIL.

Ne pas employer avec des enfants de moins de 5 ans, ni avec des femmes allaitantes ou enceintes car susceptible de provoquer des avortements.

Contre les retards de règles (aménorrhées) non dus à une grossesse, suivre le traitement pendant 3 jours consécutifs.

Ne pas utiliser la décoction par voie orale plus de 5 joursconsécutifs.

Si l’état du patient se détériore, ou si les maux de tête, l’entorse ou le traumatisme durent plus de 3 jours, consulter un médecin.

Le contact de la feuille avec la peau peut provoquer une irritation5.

L’extrait hydroalcoolique (95%) de plante entière séchée, administré par voie intrapéritonéale à des souris (400 mg/kg), a montré un effet toxique général11.

Le jus de feuille appliqué sur la peau a entraîné une rougeur et une irritation cutanées5.

On ne dispose pas d’information garantissant l’innocuité de son emploi sur des enfants, ni sur des femmes enceintes ou allaitantes.

La feuille contient des anthocyanines : rhoeonine6. Les aminoacides de la feuille ont été décrits7.

Le tamisage phytochimique de la feuille a montré l’absence d’alcaloïdes, de flavonoïdes, de saponosides et de tanins8.

•Travail TRAMIL9

L’extrait hydroalcoolique (80%) de feuille (obtenu par percolation et dégraissage à l’éther de pétrole), administré par voie intrapéritonéale (1900 mg/kg) au rat, a eu un effet calmant significatif au bout de 30, et de 60 minutes. Cet effet a été évalué à travers l’activité motrice par mesure des déplacements horizontaux avec un équipement Varimex®.

Le jus de la feuille a stimulé l’utérus isolé de rat8.

L’extrait hydroalcoolique (80%) de feuille séchée, appliqué localement à la souris (25 mg/kg) et au rat (150 mg/kg), sur le modèle d’oedème induit par huile de croton, a montré une action anti-inflammatoire. Le même extrait, administré oralement au rat (100 mg/kg), s'est montré actif contre l’inflammation induite par granulome de coton; administré par voie intrapéritonéale (25 mg/kg), il s'est montré actif contre l’arthrite induite par formaldéhyde10.

Références :  

1 GERMOSEN-ROBINEAU L, GERONIMO M, AMPARO C, 1984
Encuesta TRAMIL. enda-caribe, Santo Domingo, Rep. Dominicana.

2 WENIGER B, ROUZIER M, 1986
Enquête TRAMIL. Service Oecuménique d'Entraide SOE, Port au Prince, Haïti.

3 WENIGER B, 1987-88
Encuesta TRAMIL. enda-caribe, Santo Domingo, Rep. Dominicana.

4 WHO, 1991
Pautas para la evaluación de medicamentos herbarios WHO/TRM/91.4 (original inglés). Programa de Medicina Tradicional, OMS, Ginebra, Suiza.

5 LAMPE KF, FAGERSTRÖM R, 1968
Plant toxicity and dermatitis: A manual for physicians. Baltimore, USA: Williams & Wilkins.

6 IDAKA E, OGAWA T, KONDO T, GOTO T, 1987
Isolation of highly acylated anthocyanins from Commelinaceae plants, Zebrina pendula, Rhoeo spathacea and Setcreasea purpurea. Agr Biol Chem 51(8):2215-2220.

7 YEOH HH, WEE YC, WATSON L, 1986
Taxonomic variation in total leaf protein amino acid compositions of monocotyledonous plants. Biochem Syst Ecol 14(1):91-96.

8 WENIGER B, HAAG-BERRURIER M, ANTON R, 1982
Plants of Haiti used as antifertility agents. J of Ethnopharmacology 6(1):67-84.

9 GUPTA M, ESPOSITO AVELLA M, 1988
Evaluación química y farmacológica de algunas plantas medicinales de TRAMIL. Centro de Investigaciones Farmacognósticas de la Flora Panameña CIFLORPAN, Facultad de Farmacia, Universidad de Panamá, Panamá, Panamá. TRAMIL III, La Habana, Cuba, MINSAP/enda-caribe.

10 PEREZ RM, 1996
Anti-inflammatory activity of Ambrosia artemisiaefolia and Rhoeo spathacea. Phytomedicine 3(2):163-167.

11 SUFFNESS M, ABBOTT B, STATZ DW, WONILOWICZ E, SPJUT R, 1988
The utility of P388 leukemia compared to B16 melanoma and colon carcinoma 38 for in vivo screening of plant extracts. Phytother Res 2(2):89-97.

Décharge

L'information ici présentée s'adresse, à des fins pédagogiques, au grand public ainsi qu'aux professionnels de santé. Elle n'a pas la prétention de se substituer à quelque règle ou disposition légale que ce soit. Compte tenu du fait que certaines parties de plantes peuvent, le cas échéant, présenter une toxicité, ou avoir des effets nocifs, ou encore provoquer une interaction avec des médicaments, toute personne désireuse d'utiliser ces moyens thérapeutiques ou leurs produits dérivés doit consulter un médecin ou un autre professionnel de santé qualifié. TRAMIL n'est aucunement responsable pour l'utilisation qui pourrait être faite, dans le cadre d'une quelconque décision, action ou omission, de l'information contenue dans cette Pharmacopée.