Terminalia catappa

nom scientifique : 
Terminalia catappa L.
Famille : 

Distribution géographique

Originaire d'Asie tropicale, plantée et naturalisée dans toutes les régions tropicales.

Description botanique

Arbre pouvant atteindre 30 m. Feuilles 8-30 cm de long et 5-15 cm de large, obovales, atténuées jusqu’à une base cordée à subcordée, apex arrondi à brusquement acuminé, glabres ou légèrement poilus sur la face inférieure; pétiole de 5-25 mm, généralement avec 2 glandes. Fleurs mâles 3-5 mm, fleurs bisexuelles 6-10 mm y compris l'ovaire et le calice. Fruits succulents, avec 2 nervures longitudinales, latérales, marquées, peu rostrées.

Voucher(s)

Girón,229,CFEH

Gastrite :

feuille, décoction, voie orale1

infection urinaire :

pousses ou bourgeons, décoction, voie orale1

Contre gastrite ou infection urinaire :

Préparer une décoction avec 30 grammes de feuilles dans 4 tasses (1 litre) d'eau, faire bouillir pendant 5 minutes dans un récipient couvert. Laisser refroidir, filtrer et boire 1 tasse 3 fois par jour.

Toute préparation médicinale doit être conservée au froid et utilisée dans les 24 heures.

Selon l'information disponible :

L’emploi contre la gastrite est classé REC sur la base de l'usage traditionnel significatif documenté dans les enquêtes TRAMIL, les études de toxicité et l'information scientifique publiée.

L’emploi contre l’infection urinaire, est classé REC sur la base de l'usage traditionnel significatif documenté dans les enquêtes TRAMIL, l'information scientifique publiée, les études de toxicité et de validation.

En cas de détérioration de l’état du patient ou que la gastrite ou l'infection urinaire persiste pendant plus de 3 jours, consulter un médecin.

Tenant compte du risque de l'infection des voies urinaires pour la santé, l'évaluation médicale initiale est recommandée. L'utilisation de cette ressource doit être considérée comme un complément au traitement médical, sauf contre-indication.

Ne pas administrer pendant la grossesse, en période d'allaitement ni à des enfants de moins de 12 ans.

Travaux TRAMIL15-16

Les décoctions à 30% du bourgeon frais (rendement : 1,49 mg/mL) et de feuille verte fraîche (rendement : 0,88 mg/mL) (dose unique maximale de 2 ml/100 g, équivalant à 6 g de matériel végétal/kg ou 300 mg de solides totaux/kg pour le bourgeon et à 176 mg de feuille), par voie orale au rat, selon le modèle des classes toxiques aiguës, n'a provoqué ni mort ni signes de toxicité dans les 24 premières heures ni au cours des 14 jours d'observation, et n’ont pas montré de changements histopathologiques.

Travail TRAMIL10

La décoction de feuille, (dose unique équivalente à 20 g de plante sèche/kg) par voie orale chez le rat femelle soumis au jeûne avant l'étude, avec observation pendant 7 jours, n'a pas entraîné de mortalité ni de signes de toxicité.

Travail TRAMIL3

L'extrait brut éthanolique 95% lyophilisé de feuille sèche, (500, 1000 et 1500 mg/kg/jour/10 jours) a été administré par voie orale à la souris Swiss (18-25 g), groupes de 10 des deux sexes. La dose de 500 mg n'a pas provoqué de mort, mais il y a eu 20% de mort avec 1 g/kg et 30% avec 1,5 g/kg ainsi qu’une diminution de l'activité motrice et analgésie pour tous les animaux. Les souris survivantes n'ont montré aucun signe de toxicité durant les 11 jours de l'expérience. La DL50 est supérieure à 2 g/kg.

L'extrait méthanolique de feuille et de tige, par voie intrapéritonéale à la souris, a montré une DL50 égale à 2 g/kg17.

On ne dispose d’aucune information pouvant garantir l’innocuité de ce remède administré aux enfants, aux femmes enceintes ou allaitantes.

 

Travail TRAMIL2

L’étude phytochimique préliminaire de la feuille a montré : alcaloïdes -, saponosides -, stéroïdes et terpénoïdes +, composés phénoliques +, quinones ±, tanins + et flavonoïdes +.

Travail TRAMIL3

La feuille a montré la présence de diterpènes libres, triterpènes, stérols ou de substances polycycliques de structure similaire et tanins cathéchiques.
En revanche on n'a pas observé la présence d'alcaloïdes, de saponines, de glycosides cyanogénétiques, cardiotoniques, atracéniques ni de flavonoïdes.

La feuille contient des tanins : acide chébulagique, corilagine, 1-dégaloyleugénine-2-3-(4-4’-5-5'-6-6'-hexahydroxy-diphénoyl) glucose, granatine B, punicalagine, punicaline, tercataïne, terflavine A et B, tergalagine12, géraniine4-5; des benzénoïdes : l'acide gentisique6.

L'huile essentielle contient des lipides : acides gras7 linoléique et palmitique8.

 

Travail TRAMIL9

L'extrait aqueux de feuille (infusion pendant 15 min et 4 heures de macération), a été testé in vitro, sur hépatocytes isolés de rat traités par le ter-butyl hydroperoxide (TBH) pour l'activité antiradicalaire dans l'inhibition du radical diphénylpicrylhydrazyle (DPPH). Des doses supérieures ou égales à 0,5 mg de plante sèche/mL ont inhibé la nécrose cellulaire induite par TBH et ont montré une bonne activité anti-lipoperoxidante.

La décoction de feuille sèche (6,25 g/kg) par voie orale et (de 25 à 400 mg/kg) par voie intrapéritonéale, chez le rat, n'a montré aucune activité diurétique10.

Travail TRAMIL11

L'extrait aqueux (décoction) de bourgeon, (10 mg/mL) in vitro sur bactéries Gram + et - et champignons responsables d'infections des voies urinaires, a inhibé toutes les bactéries et les champignons, sauf Aspergillus flavus.

L'extrait aqueux de feuille fraîche, (1%) in vitro, n’a pas eu d’activité contre Neisseria gonorrhea12.

L'extrait éthanolique à 80% des parties aériennes sèches (100 µg/mL) in vitro a été actif contre Salmonella paratyphi A mais inactif contre Bacillus anthracis, Escherichia coli, Klebsiella pneumoniae, Proteus vulgaris, Pseudomonas aeruginosa, Shigella sonnei, Staphylococcus aureus et Vibrio cholerae13.

L'extrait éthanolique (98%) de feuille fraîche, dose unique (100 mg/kg) par voie orale au rat, modèle de lésions gastriques induites par anti-inflammatoire non stéroïdien et l'éthanol absolu et modèle d'activité antisécrétoire pour réduire la concentration en H+ dans le suc gastrique et l'augmentation du pH, a montré une activité gastroprotectrice. L'extrait administré pendant 7 jours consécutifs, a abouti à la cicatrisation des lésions gastriques14.

Pharmacopée: 

v3

Références :  

1 GIRON L, 1988
Encuesta TRAMIL (Costa atlántica). Centro Mesoamericano de Tecnología CEMAT, Guatemala, Guatemala.

2 WENIGER B, SAVARY H, DAGUIHL R, 1984
Tri phytochimique de plantes de la liste TRAMIL. Laboratoire de chimie des substances naturelles, Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université d'Etat d'Haïti, Port au Prince, Haïti.

3 ESPOSITO AVELLA M, GUPTA MP, 1986
Evaluación fitoquímica y farmacológica de Hamelia patens Jacq. y Terminala catappa L. Informe TRAMIL. Centro de Investigaciones Farmacognósticas de la Flora Panameña CIFLORPAN, Facultad de Farmacia, Universidad de Panamá, Panamá, Panamá.

4 TANAKA T, NONAKA G, NISHIOKA I, 1986
Tannins and related compounds. XLII. Isolation and characterization of four new hydrolizable tannins, terflavins A and B, tergallagin and tercatain from the leaves of Terminalia catappa L. Chem Pharm Bull 34(3):1039-1049.

5 CHEN J, HSU F, CHANG H, 1991
The effect of hydrolyzable tannins on cardiac adrenoceptors. International J Oriental Medicine 16(4):216-223.

6 GRIFFITHS LA, 1959
On the distribution of gentisic acid in green plants.J Exp Biol 10(3):437-442.

7 UPADHYA GS, NARAYANASWAMY G, KARTHA A, 1974
Note on the comparative development of fatty acids in ripening seeds of 16 dicot species producing C16-C18 acid fats. Indian J Agr Sci 44(9):620-622.

8 ABDULLAHI AH, ANELLI G, 1980
Fatty acid composition and characteristics of Terminalia catappa oil seed from Somalia. Riv Agric Subtrop Trop 74(3-4):245-247.

9 JOYEUX M, FLEURENTIN J, DORFMAN P, MONTIER F, 1988
Recherche d'une activité hépatotrope et antiradicalaire de plantes médicinales de la caraïbe. Laboratoire de pharmacognosie, Centre des Sciences pour l'Environnement, Metz, France.

10 DEL CARMEN RIVAS M, 1988
Actividad antihipertensiva de Terminalia catappa L. Informe TRAMIL. CIDEM, La Habana, Cuba.

11 CACERES A, GONZALEZ S, GIRON L, 1998
Demostración de la actividad antimicrobiana de plantas TRAMIL en base a los usos populares en la cuenca del Caribe. Laboratorio de productos fitofarmacéuticos Farmaya y Facultad de Ciencias Químicas y Farmacia, Universidad de San Carlos, Guatemala, Guatemala.

12 KHAN M, NDAALIO G, NKUNYA M, WEVERS H, 1978
Studies on the rationale of African traditional medicine. Part II. Preliminary screening of medicinal plants for anti-gonoccoci activity. Pak J Sci Ind Res 27(5/6):189-192.

13 AYNEHCHI Y, SALEHI SORMAGHI M, SHIRUDI M, SOURI E, 1982
Screening of Iranian plants for antimicrobial activity. Acta Pharm Suecia 19(4):303-308.

14 SILVA LP, HIRUMA-LIMA CA, 2012
Avaliação dos mecanismos de ação envolvidos nas atividades antiulcerogênica e cicatrizante do extrato etanólico obtido a partir das folhas de Terminalia catappa l. (Combretaceae). Dissertação de Mestrado em Farmacologia. Instituto de Biociencias, UNESP,Botucatu, SP. Brasil.

15 MARTINEZ MJ, MOREJON Z, LOPEZ M, BOUCOURT E, FUENTES V, MORON F, 2005
Clases tóxicas agudas (CTA) de una decocción de cogollo fresco de Terminalia catappa L. Informe TRAMIL. Laboratorio Central de Farmacología, Facultad de Ciencias Médicas “Dr. Salvador Allende”, La Habana, Cuba.

16 MARTINEZ MJ, MOREJON Z, LOPEZ M, BOUCOURT E, FUENTES V, MORON F, 2005

Clases tóxicas agudas (CTA) de una decocción de hoja verde fresca de Terminalia catappa L. Informe TRAMIL. Laboratorio Central de Farmacología, Facultad de Ciencias Médicas “Dr. Salvador Allende”, La Habana, Cuba.

17 ESPOSITO-AVELLA M, BROWN P, TEJEIRA I, BUITRAGO R, BARRIOS L, SANCHEZ C, GUPTA M, CEDENO J, 1985
Pharmacological screening of Panamanian medicinal plants. Part V. Int J Crude Drug Res 23(1):17-25.

 

Décharge

L'information ici présentée s'adresse, à des fins pédagogiques, au grand public ainsi qu'aux professionnels de santé. Elle n'a pas la prétention de se substituer à quelque règle ou disposition légale que ce soit. Compte tenu du fait que certaines parties de plantes peuvent, le cas échéant, présenter une toxicité, ou avoir des effets nocifs, ou encore provoquer une interaction avec des médicaments, toute personne désireuse d'utiliser ces moyens thérapeutiques ou leurs produits dérivés doit consulter un médecin ou un autre professionnel de santé qualifié. TRAMIL n'est aucunement responsable pour l'utilisation qui pourrait être faite, dans le cadre d'une quelconque décision, action ou omission, de l'information contenue dans cette Pharmacopée.