Lepidium virginicum

nom scientifique : 
Lepidium virginicum L.
Famille : 

Distribution géographique

Largement distribuée aux Amériques, du Canada à l'Amérique du Sud et dans les Antilles. Introduite dans le reste du monde.

Description botanique

Plante herbacée, annuelle, pubescente, généralement de 20 à 30 cm. Feuilles basales en rosette, obovées ou spatulées, pinnatifides, dentées, celles de la tige étant lancéolées ou oblongues-linéaires. Fleurs blanches ou blanchâtres-pourpres en grappes de 30 cm ou plus, pubérulentes, pétales généralement ovées à spatulées. Silicules ovales ou presque orbiculaires, glabres, de 3 à 4 mm. 2 graines par fruit, de couleur orange.

Voucher(s)

Gimenez,4,VEN
Martínez,4596,ROIG
Fuentes,4760,ROIG

diarrhée :

parties aériennes fraîches, décoction, voie orale1

mal aux reins :

parties aériennes fraîches, décoction, voie orale2

Contre la diarrhée :
Préparer une décoction avec 20 grammes de parties aériennes fraîches dans 4 tasses (1 litre) d'eau, faire bouillir pendant 5 minutes dans un récipient couvert. Laisser refroidir, filtrer et boire 1 tasse, 3 à 4 fois par jour ou après chaque selle diarrhéique pendant 3 jours, (10 jours pour l'amibiase).

Contre le mal de rein :
Préparer une décoction avec 20 grammes de parties aériennes fraîches dans 4 tasses (1 litre) d'eau, faire bouillir pendant 5 minutes dans un récipient couvert. Laisser refroidir, filtrer et boire 1 tasse, 3 à 4 fois par jour pendant 3 jours2.

Toute préparation médicinale doit être conservée au froid et utilisée dans les 24 heures.

Selon l’information disponible :

L’emploi contre la diarrhée et le mal de rein est classé dans la catégorie REC sur la base de l’emploi significatif traditionnel documenté par les enquêtes TRAMIL, les études de toxicité et l'information scientifique publiée.

Si l’état du patient se détériore (déshydratation avec langue sèche, pli cutané persistant, oligurie, pleurs sans larmes) consulter immédiatement un médecin. Si la diarrhée persiste pendant plus de 2 jours, consulter un médecin.

En cas de diarrhée, cette ressource est considérée comme un complément à la thérapie de réhydratation orale. En cas de diarrhée due aux amibes3, le traitement doit être de 10 jours.

Etant donné les risques de l'infection ou des calculs rénaux pour la santé, l'évaluation médicale initiale est recommandée. L'utilisation de cette ressource doit être considérée comme un complément au traitement médical, sauf contre-indication.

Si l’état du patient se détériore, ou si le mal de rein dure plus de 3 jours, consulter un médecin.

Ne pas employer avec des femmes enceintes ou allaitantes, ni avec des enfants de moins de 5 ans.

Travail TRAMIL9
L'extrait aqueux (décoction à 30%) des parties aériennes fraîches (rendement : 1,04 mg de solides totaux/mL), en dose unique (maximum de 2 mL/100 g : l'équivalent de 6 g de matériel végétal/kg ou 20,8 de solides totaux en mg/kg), par voie orale au rat (3 mâles et 3 femelles), modèle de toxicité aiguë, avec 14 jours d'observation, n'a pas provoqué de mort, de signes de toxicité ou de modifications histopathologiques.

Travail TRAMIL10
L'extrait aqueux (décoction à 50%) des parties aériennes fraîches (rendement 1,41 g de solides totaux/100 mL), (dose moyenne 1058 mg/kg/24 h pendant 5 jours) a été administré par voie orale au rat Wistar (5 mâles et 5 femelles), les témoins (6 autres rats de mêmes caractéristiques (3 de chaque sexe)) ont reçu de l'eau distillée; les rats ont été observés en permanence dans les 12 premières heures, puis toutes les 24 durant 14 jours. On a constaté un mort et un seul rat femelle a montré une diminution du poids dans la première semaine. L'autopsie n'a pas révélé de lésions organiques.

L'extrait hydroalcoolique de feuille séchée, (1,57 mg/mL) in vitro n'a montré aucune activité génotoxique contre Aspergillus nidulans11.

L'extrait éthanolique (30%) des parties aériennes séchées (0,6; 1,2 et 2,4 g de solides totaux/kg) par voie orale à la souris, modèle d'induction de micronoyaux de moelle osseuse, n'a montré aucun effet cytotoxique sur la prolifération cellulaire ni augmentation significative de la fréquence des érythrocytes polychromatiques micronucléés (mPCE)12.

On ne dispose pas d’information garantissant l’innocuité de son emploi sur les femmes enceintes ou allaitantes, ni sur les enfants.

Le tamisage phytochimique préliminaire de la plante a montré la présence d'alcaloïdes, de glucosides, de saponines, de tanins et de triterpènes4.

Travail TRAMIL5
L'extrait aqueux (décoction 50%) des parties aériennes fraîches, in vitro (100 µL/puits), n'a pas eu d'activité contre Staphylococcus aureus (ATCC 29737) ni Escherichia coli (ATCC 10536).

Travail TRAMIL6
L'extrait aqueux (décoction à 30%) des parties aériennes fraîches, (1 et 10 g de matériel végétal/kg), par voie orale à la souris OF-1 mâle (20-25 g), 10 animaux/groupe, modèle de transit intestinal au charbon actif 10% (0,1 mL/10 g), n'a pas modifié le transit de façon significative.

L'extrait aqueux (10 g/100 mL) de feuille séchée, (25 mL/kg) a été administré par voie orale au rat albinos (200-250 g), 8 animaux/groupe, avec contrôle positif, contrôle négatif, selon le modèle de Lipschitz, a eu une activité diurétique significative7.

L'extrait aqueux (décoction à 20%) de plante entière fraîche (10 mL/kg) par voie orale à 54 rats Long-Ivans des deux sexes (150-200 g), modèle de diurèse, le groupe témoin recevant de l'hydrochlorothiazide (5 mg/kg par voie orale). Les volumes des urines, le Na+, K+ et le pH ont été déterminés chaque heure pendant les 6 premières heures, puis après 24 heures, montrant l’effet diurétique, ainsi que l’augmentation de l'excrétion de Na+ et K+ significativement plus grande que le témoin, mais inférieure à celle provoquée par l’hydrochlorohiazide, le pH n'a pas été modifié dans le sang ni dans l'urine8.

L'extrait aqueux chaud de tige séchée, in vitro, (100 µL/plaque) a été actif contre Entamoeba histolytica3.

Pharmacopée: 

v3

Références :  

1 DELENS M, 1992
Encuesta TRAMIL en los Estados Lara y Sucre. Centro al Servicio de la Acción Popular CESAP, Caracas, Venezuela.

2 MOREJON Z, LOPEZ M, GARCIA MJ, BOUCOURT E, VICTORIA M, FUENTES V, MORON F, BOULOGNE I, ROBINEAU L, 2009
Encuesta TRAMIL preliminar a grupos de vecinos en los municipios 10 de Octubre, Lisa, Marianao, Habana del Este (Cojímar) en la Ciudad de la Habana. Laboratorio Central de Farmacología, Facultad de Ciencias Médicas “Dr. Salvador Allende”, C. Habana, Cuba.

3 CRUZ VEGA DE, AGUILAR A, CASTRO GARZA J, GONZALEZ GARZA MT, 2000
Antiamebic activity of aqueous extracts from five medicinal plants from northeastern Mexico. Arch Med Res 31(4):17-18.

4 MENA GUERRERO MG, 1994
Obtención y aprovechamiento de extractos vegetales de la Flora Salvadoreña. Universidad de El Salvador: Ed. Universitaria, 564pp.

5 BOUCOURT E, MARTINEZ M J, MOREJON Z, 2010
Evaluación de la actividad antimicrobiana del extracto acuoso de las partes aéreas frescas de Lepidium virginicum L. Informe TRAMIL. Laboratorio Central de Farmacología, Facultad de Ciencias Médicas “Dr. Salvador Allende”, C. Habana, Cuba.

6 MORON FJ, MOREJON Z, VICTORIA MC, BACALLAO Y, FUENTES V, 2009
Acción sobre el tránsito intestinal de la decocción de partes aéreas frescas de Lepidium virginicum L. (mastuerzo) en ratones. Trabajo TRAMIL. Laboratorio Central de Farmacología, Facultad de Ciencias Médicas “Dr. Salvador Allende”, C. Habana, Cuba.

7 CARVAJAL D, CASACO A, GONZALEZ R, 1986
Actividad diurética e hipotensora de cuatro especies de plantas con reportes en medicina popular. Rev CENIC 17:34-36.

8 MENDEZ MdC, 1988
Estudio comparativo del efecto diurético del Lepidium virginicum L. (mastuerzo) en ratas. Tesis para optar por el título de especialista de 1er grado en Farmacología.
Instituto Superior de Ciencias Médicas de Camagüey, Cuba.

9 MARTINEZ MJ, MOREJON Z, LOPEZ M, BOUCOURT E, FUENTES V, MORON F, 2005
Clases tóxicas agudas (CTA) de una decocción de partes aéreas frescas de Lepidium virginicum L. Informe TRAMIL. Laboratorio Central de Farmacología, Facultad de Ciencias Médicas “Dr. Salvador Allende”, C. Habana, Cuba.

10 LOPEZ M, MOREJON Z, MARTINEZ MJ, BACALLAO Y, FUENTES V, 2009
Toxicidad aguda oral a dosis repetidas de decocción al 50% de partes aéreas frescas de Lepidium virginicum L. Trabajo TRAMIL. Facultad de Ciencias Médicas “Dr. Salvador Allende”, Laboratorio Central de Farmacología, C. Habana, Cuba.

11 RUIZ AR, DE LA TORRE RA, ALONSO N, VILLAESCUSA A, BETANCOURT J, VIZOSO A, 1996
Screening of medicinal plants for induction of somatic segregation activity in Aspergillus nidulans. J Ethnopharmacol 52(3):123-127.

12 RAMOS A, VILLAESCUSA A, VIZOSO A, 1996
Ausencia de genotoxicidad en extractos fluidos de Ortosiphon aristatus Blume (Té de riñón) y Lepidium virginicum L. (Mastuerzo). Rev Cuba Plant Med 1(2):38-43.

Décharge

L'information ici présentée s'adresse, à des fins pédagogiques, au grand public ainsi qu'aux professionnels de santé. Elle n'a pas la prétention de se substituer à quelque règle ou disposition légale que ce soit. Compte tenu du fait que certaines parties de plantes peuvent, le cas échéant, présenter une toxicité, ou avoir des effets nocifs, ou encore provoquer une interaction avec des médicaments, toute personne désireuse d'utiliser ces moyens thérapeutiques ou leurs produits dérivés doit consulter un médecin ou un autre professionnel de santé qualifié. TRAMIL n'est aucunement responsable pour l'utilisation qui pourrait être faite, dans le cadre d'une quelconque décision, action ou omission, de l'information contenue dans cette Pharmacopée.