Lippia graveolens

nom scientifique : 
Lippia graveolens Kunth
synonyme : 
Lippia berlandieri Schauer
Famille : 

Distribution géographique

 

Du Sud du Texas jusqu’au Nicaragua.

 

Description botanique

Arbuste mince pouvant atteindre 2 m de haut, aromatique, branches courtes et pileuses. Feuilles oblongues à elliptiques, ou ovées à ovées-oblongues de 2-4 cm de long, généralement obtuses ou arrondies à la pointe, arrondies ou subcordées à la base; très pileuses sur le dessus, très tomenteuses et glandulaires sur le dessous; bords finement crénés. Fleurs en épis subarrondies à oblongues de 4-12 mm de long; corolle blanche.

Voucher(s)

Ocampo,36-88,CR

bronchite (expectorante) :

  feuille et tige, décoction, voie orale1

La feuille et la tige deLippia graveolens constituent un condiment de consommation humaine relativement répandue.

Contre la bronchite (expectorante) :

Se référer à l'usage rapporté au chapitre Emplois traditionnels significatifs TRAMIL, les informations scientifiques disponibles ne permettant pas de définir un dosage plus précis.

Toute préparation médicinale doit être conservée au froid et utilisée dans les 24 heures.

Selon l’information disponible:

L’emploi contre la bronchite (expectorante) est classé dans la catégorie REC sur la base de l’emploi significatif traditionnel documenté par les enquêtes TRAMIL, les études de toxicité et l’information scientifique publiée.

Si l’état du patient se détériore, ou si les symptômes de la bronchite durent plus de 2 jours, consulter un médecin.

Ne pas employer avec des enfants de moins de 5 ans, ni avec des femmes enceintes ou allaitantes.

•Travail TRAMIL11

L’extrait aqueux (décoction), lyophilisé, de feuille et de tige fraîches, a été administré oralement à raison d’une dose unique de 5 g/kg/jour/5 jours, à 10 souris Swiss (5 mâles et 5 femelles). Le contrôle a été réalisé avec de l’eau distillée (0,5 mL) administrée à 10 autres souris de mêmes caractéristiques. Les animaux ont été observés pendant les 7 jours qui ont suivi la fin de l’administration de l’extrait. Il n’y a pas eu de cas de mortalité, ni de signe de toxicité aiguë dans les paramètres évalués selon le schéma polydimensionnel d’Irwin.

On ne dispose pas d’information garantissant l’innocuité de son emploi médical sur des enfants, ni sur des femmes enceintes ou allaitantes.

L’huile essentielle de matière végétale mexicaine contient du thymol, du carvacrol, de l’1-8 cinéol, du linalol, du méthyl-thymol et de l’α-terpinéol2.

L’huile essentielle contient des monoterpènes : bornéol, camphène, carvacrol, 1-8 cinéol, p-cymène, myrcène, α- et ß-pinène, terpinèn-4-ol, α-terpinène, α-terpinéol, α-thuyène, thymol; des sesquiterpènes : ß-caryophyllène, humulène; des phénylpropanoïdes : eugénol3-4.

Les parties aériennes contiennent des hétérocycliques oxygénés : lapachénole; des flavonoïdes : naringénine, pinocembrine5.

La teinture et l’infusion de feuille (2 mg/mL) ont montré une action contre la croissance de : Escherichia coli, Enterobacter aerogenes, Pseudomonas aeruginosa, Staphylococcus aureus, Salmonella typhi, Shigella flexneri, Streptococcus pneumoniae et S. pyogenes6-7.

Les extraits avec du dichlorométhane et de l’alcool montrent une action antifongique sur Candida albicans, Aspergillus flavus, Epidermophyton floccosum, Microsporum gypseum et Trichophyton rubrum8.

La décoction (30 mg/mL) s’est montrée active comme antiprotozoaire contre Giardia intestinalis9, alors que la teinture de feuille séchée à 10% in vitro (1 mg/mL), a été active sur Plasmodium falciparum et surLeishmania mexicana mais pas sur L.brasilensis10.

Références :  

1 OCAMPO R, 1988
Encuesta TRAMIL (Costa atlántica), Instituto de Desarrollo Agrario, Universidad de Costa Rica, San José, Costa Rica.

2 PINO J, ROSADO A, BALUJA R, BORGES P, 1989
Analysis of the essential oil of Mexican oregano. Die Nahrung 33(3):289-295.

3 COMPADRE C, HUSSAIN R, LEON I, ENRIQUEZ R, 1987
Volatile constituents of Montanoa tomentosa and Lippia graveolens. Planta Med 53(5):495-496.

4 SALGUEIRO LR, CAVALEIRO C, GONCALVES MJ, PROENCA DA CUNHA A, 2003
Antimicrobial activity and chemical composition of the essential oil of Lippia graveolens from Guatemala. Planta Med 69(1):80-83.

5 DOMINGUEZ X, SANCHEZ H, SUAREZ M, BALDAS J, GONZALEZ M, 1989
Chemical constituents of Lippia graveolens. Planta Med 55(2):208-209.

6 DABROY LP, 1994.
Confirmación de la actividad antibacteriana de algunas especies del género Lippia contra bacterias que causan infección respiratoria. Tesis Facultad de Ciencias Químicas y Farmacia. Universidad San Carlos de Guatemala, Guatemala.

7 MENDOZA JC, 1995.
Confirmación de la actividad antimicrobiana de 3 especies del géneroLippia. Tesis Facultad de Ciencias Químicas y Farmacia. Universidad San Carlos de Guatemala, Guatemala.

8 CACERES A, SALVADOR L, 1994.
Actividad antibacteriana y antifúngica de plantas de uso medicinal en Guatemala. Memoria del Congreso Científico. 10 años del CYTED. Cancún, México.

9 PONCE-MACOTELA M, NAVARRO-ALEGRIA I, MARTINEZ-GORDILLO M, ALVAREZ-CHACON R, 1994
In vitroantigiardiasic activity of plant extracts. Rev Invest Clin 46(5):343-347.

10 CACERES A, 2000
Plantas Antimicrobianas de Mesoamérica. 1er Congreso Peruano de Plantas Medicinales y Fitoterapía. Lima, Perú. 41-44.

11 GARCIA GM, COTO MT, GONZALEZ CS, PAZOS L, 2002
Toxicidad aguda en ratones, del extracto acuoso de hoja y tallo de Lippia graveolens. Informe TRAMIL. Laboratorio de Ensayos Biológicos LEBI, Universidad de Costa Rica, San Pedro, Costa Rica.

Décharge

L'information ici présentée s'adresse, à des fins pédagogiques, au grand public ainsi qu'aux professionnels de santé. Elle n'a pas la prétention de se substituer à quelque règle ou disposition légale que ce soit. Compte tenu du fait que certaines parties de plantes peuvent, le cas échéant, présenter une toxicité, ou avoir des effets nocifs, ou encore provoquer une interaction avec des médicaments, toute personne désireuse d'utiliser ces moyens thérapeutiques ou leurs produits dérivés doit consulter un médecin ou un autre professionnel de santé qualifié. TRAMIL n'est aucunement responsable pour l'utilisation qui pourrait être faite, dans le cadre d'une quelconque décision, action ou omission, de l'information contenue dans cette Pharmacopée.