Ocimum sanctum

nom scientifique : 
Ocimum sanctum L.
synonyme : 
Ocimum tenuiflorum L.
Famille : 

Distribution géographique

Originaire des zones tropicales d'Asie et d'Afrique, cultivée dans d'autres parties du monde.

Description botanique

Subarbuste jusqu'à 1 m de haut, très ramifié. Tiges dressées, avec base ligneuse. Feuilles ovales, pubérulentes à glabres de 3 à 5 cm de long, base cunéiforme à arrondie, dentées avec apex obtus. Verticilles de 6 fleurs, en thyrses terminales ou pannicules de 6-8 cm, bractées sessiles; corolle pourpre à blanche d'environ 3 mm; étamines libres, légèrement saillantes. Nucules couleur café, ovoïdes, glandulaires-fovéolées, d’environ 1 mm.

Voucher(s)

Soberats,TR90-01,CIFMT

douleur d'estomac :

feuille, décoction, voie orale1

flatulence :

feuille, décoction, voie orale2

Contre les douleurs d’estomac, gaz, ballonnements :
Préparer une décoction avec 30 grammes de feuilles dans 4 tasses (1 litre) d’eau, faire bouillir 5 minutes dans un récipient couvert. Laisser refroidir, filtrer et boire 1 tasse 3 fois par jour.

Toute préparation médicinale doit être conservée au froid et utilisée dans les 24 heures.

Selon l’information disponible :

L’emploi contre les douleurs d’estomac et les flatulences est classé REC sur la base de l’emploi significatif traditionnel documenté par les enquêtes TRAMIL et l’information scientifique publiée.

Etant donné les risques d'interaction documentées avec les hypoglycémiants, antihypertenseurs et barbituriques, éviter la consommation de la décoction de feuille chez les personnes prenant ces médicaments.

Si l’état du patient se détériore ou si les douleurs d’estomac durent plus de 3 jours, consulter un médecin.

Ne pas employer avec des femmes enceintes ou allaitantes, ni avec des enfants de moins de 8 ans.

L’administration de plante entière a montré une activité anti-toxique dans le modèle de toxémie provoquée par vaccin viral, antihépatotoxique dans le modèle d’hépathopathie par tétrachlorure de carbone13.

L’extrait aqueux de feuille fraîche, (10 mg/kg) pendant 30 jours consécutifs par voie orale à 30 souris albinos Swiss mâles, a protégé de façon significative des lésions rénales contre la toxicité induite par le chlorure de mercure14.

L’extrait aqueux de feuille sèche (200 mg/kg), 30 jours consécutifs par voie orale au rat Wistar mâle (groupes de 6), a réduit l’activité hépatotoxique et les effets toxiques causés par le meloxicam sur le système gastro-intestinal15.

L’extrait éthanolique (70%) de plante entière sèche, par voie orale au rat, a révélé une DL50 = 4,85 g/kg16.

L’extrait hydroalcoolique de feuille, par voie subcutanée à la souris, a montré une DL1 supérieure à 10 g de matériel végétal sec/kg17.

L’extrait aqueux (décoction) de feuille fraîche, in vitro, n’a pas été mutagénique sur Bacillus subtilis H-17 ni M-4518.

La feuille (4 g/kg) par voie orale à la souris a démontré une activité antifertilité pour les deux sexes, par effet spermicide direct chez le mâle et l’interruption du cycle oestrogénique chez la femelle19. L'extrait aqueux de feuille (25% p/v) a stimulé l’activité oestrogénique de l'utérus10.

L’extrait aqueux de feuille (100 et 200 mg/kg) par voie orale au rat, a provoqué une activité antiimplantation et embryotoxique (mais pas tératogène)20.

On ne dispose pas d’information garantissant l’innocuité de son emploi médicinal avec des enfants, ni avec des femmes enceintes ou allaitantes.

La composition chimique de la plante varie en fonction de l’habitat; huile essentielle : eugénol (71%), éther de méthyle d’eugénol (20%), carvacol (3%), camphre, caryophyllène, cinéol, décylaldéhyde, estragole, linalol, α et β-pinène, γ- sélinène et de 4-terpinéol3-5.

Dans la feuille ont été isolés : l'apigénine, 7-O-glucuronide apigénine, cadinène, β-carotène, méthyle-éther de chavicol, 1,8-cinéole, limonène, lutéoline, 7-O-β-D-glucuronide de lutéoline, moludistine, orientine, acides citrique, fumarique, malique, oxalique, succinique, tartarique et ursolique6-9.

L’extrait aqueux de feuille, (25% p/v), in vitro sur iléon isolé de cobaye, a inhibé les contractions induites par l'acide acétique et l'histamine, ce qui suggère que cette activité est due au blocage des récepteurs cholinergiques et histaminergiques10.

L’extrait aqueux de feuille sèche (250 mg/kg) par voie orale au rat, modèle de diarrhée induite par l'huile de ricin, a produit un effet antidiarrhéique similaire au diphénoxylate11.

L’extrait méthanolique de feuille sèche, (100 mg/kg) par voie orale au rat, a exercé un effet analgésique de mécanisme similaire et d'intensité légèrement inférieure à la morphine. Il a inhibé l'œdème induit par la carragénine et le granulome par le coton et s’est opposé à la fièvre causée par le vaccin contre la typhoïde; enfin il a produit un effet antidiarrhéique similaire au diphénoxylate, effet qui semble être lié à l’inhibition de la sécrétion de prostaglandines, dans le modèle de la diarrhée induite par l'huile de ricin11.

L’extrait éthanolique (200 g/1,2 L) de feuille sèche (100 mg/kg) administré par voie orale au rat Sprague-Dawley selon les modèles antiulcerogènes suivant : ulcère formé par la rétention et le froid, l'aspirine, l'alcool, la ligature du pylore et selon le modèle sur cobaye, d’ulcère duodénal induit par l'histamine ainsi que le modèle d’ulcère chronique induit par l'acide acétique, pour mesurer la cicatrisation des ulcères. L’extrait a obtenu une réduction à la fois de l'incidence des ulcères et a également amélioré leur cicatrisation, résultats attribués à l'effet cytoprotecteur plutôt qu’à l'activité anti-sécrétoire12.

L’administration de plante entière a inhibé le développement des ulcères gastriques induits par l'aspirine, la ligature du pylore (méthode Shay), le stress ou le froid13.

Pharmacopée: 

v3

Références :  

1 CARBALLO A, 1990
Encuesta TRAMIL. Centro de investigación de fitoterapia y medicina tradicional de Topes de Collantes, Trinidad, Cuba.

2 GERMOSEN-ROBINEAU L, GERONIMO M, AMPARO C, 1984
Encuesta TRAMIL. enda-caribe, Santo Domingo, Rep. Dominicana.

3 STECHER PG, (Ed.) 1968
The Merck Index. 8th ed. Merck & Co. Inc., Rahway, USA 1713 pp.

4 BROOKS B, 1911
Citrus oils in the Phillipine islands and the essential oils of Clausena anisum olens BL. and Ocimum sanctum. Perfum Essent Oil Rec (2):264-265.

5 LAL R, SEN T, NIGAM M, 1978
Gas chromatography of essential oil of Ocimum sanctum L. Parfuem Kosmet (59):230-231.

6 DASH S, 1982
Distribution and identification of different organic acids in Ocimum sanctum L. J Orissa Bot Soc 4(1):61-62.

7 NAIR A, GUNASEGARAN R, JOSHI B, 1982
Chemical investigation of certain South Indian plants. Indian J Chem Ser 8(21):979-980.

8 KNOBLOCH K, HERRMANN-WOLF B, 1985
Biology and essential oil of Ocimum spp. Top Flavour Res Proc Int Conf: 277-279.

9 SKALTSA M, COULADI M, PHILIANOS S, SINGH M, 1987
Phytochemical study of the leaves of Ocimum sanctum. Fitoterapia 58(4):286.

10 KETUSHINH O, WIMOLWATTANAPUN S, NILVISES N, 1984
Smooth muscle actions of some Thai herbal carminatives. Thai J Pharmacol 6(1):11-19.

11 GODHAWANI S, GODHAWANI J, VYAS D, 1987
Ocimum sanctum: An experimental study evaluating its anti-inflammatory, analgesic and antipyretic activity in animals. J Ethnopharmacol 21(2):153-163.

12 DHARMANI P, KUCHIBHOTLA VK, MAURYA R, SRIVASTAVA S, SHARMA S, PALIT G, 2004
Evaluation of anti-ulcerogenic and ulcer-healing properties of Ocimum sanctum Linn. J Ethnopharmacol 93(2-3):197-206.

13 SINGH Y, 1986
Traditional medicine in Fiji: Some herbal folk cures used by Fiji indians. J Ethnopharmacol 15(1):57-88.

14 SHARMA MK, KUMAR M, KUMAR A, 2005
Protection against mercury-induced renal damage in Swiss albino mice by Ocimum sanctum. Environmental Toxicology and Pharmacology 19(1):161-167.

15 MAHAPRABHU R, BHANDARKAR AG, JANGIR BL, RAHANGADALE SP, KURKURE NV, 2011
Ameliorative effect of Ocimum sanctum on meloxicam induced toxicity in Wistar rats. Toxicol Int 18(2):130-136.

16 BHARGAVA KP, SINGH N, 1981
Anti-stress activity of Ocimum sanctum Linn. Indian J Med Res 73:443-451.

17 MOKKHASMIT M, SWATDIMONGKOL K, SATRAWAHA P, 1971
Study on toxicity of Thai medicinal plants. Bull Dept Med Sci 12(2-4):36-65.

18 UNGSURUNGSIE M, SUTHIENKUL O, PAOVALO C, 1982
Mutagenicity screening of popular Thai spices. Food ChemToxicol 20(5):527-530.

19 KHANNA S, GUPTA S, GROVER J, 1986
Effect of long term feeding of tusli (Ocimum sanctum L.) on reproductive performance of adult albino rats. Indian J Exp Biol 24(5):302-304.

20 VOHORA SB, GARG SK, CHAUDHURY RR, 1969
Antifertility screening of plants. Part III. Effect of six indigenous plants on early pregnancy in albino rats. Indian J Med Res 57(5):893-899.

Décharge

L'information ici présentée s'adresse, à des fins pédagogiques, au grand public ainsi qu'aux professionnels de santé. Elle n'a pas la prétention de se substituer à quelque règle ou disposition légale que ce soit. Compte tenu du fait que certaines parties de plantes peuvent, le cas échéant, présenter une toxicité, ou avoir des effets nocifs, ou encore provoquer une interaction avec des médicaments, toute personne désireuse d'utiliser ces moyens thérapeutiques ou leurs produits dérivés doit consulter un médecin ou un autre professionnel de santé qualifié. TRAMIL n'est aucunement responsable pour l'utilisation qui pourrait être faite, dans le cadre d'une quelconque décision, action ou omission, de l'information contenue dans cette Pharmacopée.