Dioscorea bulbifera

nom scientifique : 
Dioscorea bulbifera L.
Famille : 

Distribution géographique

Originaire d’Asie tropicale, cultivée dans les régions tropicales.

Description botanique

Plante grimpante glabre, avec des tubercules de forme irrégulière qui se développent dans l’axe des feuilles. Feuilles alternes, ovées à semi-arrondies, de 7 à 19 cm, longues-acuminées, en forme de cœur à la base. Fleurs à étamines solitaires, en épis pouvant atteindre 10 cm, parfois paniculées; fleurs avec pistil fasciculées, en épis simples pouvant atteindre 25 cm. Capsule oblongue, de 2,2 à 2,5 cm.

Voucher(s)

Jiménez,687,JBSD

inflammation ganglionnaire :

tubercule, râpé, application locale1

abcès :

tubercule, râpé, en application locale1

Contre les abcès et l’inflammation des ganglions :

Se référer à l'usage rapporté au chapitre Emplois traditionnels significatifs TRAMIL, les informations scientifiques disponibles ne permettant pas de définir un dosage plus précis.

Toute préparation médicinale doit être conservée au froid et utilisée dans les 24 heures.

Selon l’information disponible :

L’emploi contre les abcès et l’inflammation des ganglions est classé REC sur la base de l’expérience traditionnelle de l’usage (OMS/WHO)2 documenté par son usage significatif dans les enquêtes TRAMIL.

Toute application locale doit se conformer à de strictes mesures d’hygiène pour empêcher la contamination ou une infection supplémentaire.

 

L’extrait aqueux de la drogue crue in vitro a montré qu’elle n’est pas cytotoxique13.

On a constaté un cas d’hépatotoxicité chez un patient exposé à la thérapie avec emploi du tubercule de la plante14.

On ne dispose pas d’information garantissant l’innocuité de son emploi avec des enfants, ni avec des femmes enceintes ou allaitantes.

Le tubercule contient desditerpènes : diosbulbine A, C-H3, diosbulbinoside D et F4, 8-épi-diosbulbine5; des stéroïdes : stigmastérol6; des benzénoïdes : 4,6-dihydroxy-2-O-(4'-hydroxybutil)-acétophénone, 4-hydroxy-(2-trans-3'-7'-diméthyl-octa-2'-6'-diénil)-6-métoxy-acétophénone, diméthyl batatasine IV7, batatasine I8.

L’amidon que contient le tubercule est, du point de vue de l’alimentation, comparable en qualité et en quantité à l’amidon de maïs9.

Analyse proximale pour 100 g de tubercule10 : calories : 112; eau : 71%; protéines : 1,5%; lipides : 0,1%; glucides : 26,5%; fibres : 0,9%; cendres : 0,9%; calcium : 69 mg; phosphore : 29 mg.

On a constaté que cette plante possède des propriétés hypoglycémiantes (brevet japonais) et molluscicide11.

Cette plante a été employée en association avec d’autres plantes, pour traiter des cas de lymphome12.

Références :  

1 WENIGER B, ROUZIER M, 1986 Enquête TRAMIL. Service Oecuménique d'Entraide SOE, Port au Prince, Haïti.

2 WHO, 1991 Guidelines for the assessment of herbal medicines. WHO/TRM/91.4. Programme on Traditional Medicines, WHO, Geneva, Switzerland.

3 IDA Y, KUBO S, FUJITA M, KOMORI T, KAWASAKI T, 1978 Furanoid diterpenes from plants of the Discoreaceae. V. Structure of diosbulbin D, E, F, G & H. Justus Liebigs Ann Chem. p818.

4 IDA Y, NODA W, KUBO S, KOMORI T, KAWASAKI T, 1978 Furanoid norditerpenes from Dioscorea plants. VII. Structures of diosbulbinosides D & F. Chem Pharm Bull 26:435.

5 MURRAY R, JORGE KHAN N, SHAHJAHAN M, QUAISUDDIN M, 1984 Diosbulbin D and 8-epidiosbulbin E acetate, norclerodane diterpenoids from Dioscorea bulbifera tubers. Phytochemistry 23(3):623-625.

6 KHAN N, NUR-E-KAMAL M, SHAHJAHAN M, HASAN C, 1986 Chemical investigation of tubers of Dioscorea bulbifera l. Variety sativa. Khaka Univ Stud Part B 34(1):111-113.

7 GUPTA D, SINGH J, 1989 Hydroxy-acetophenone derivatives from Dioscorea bulbifera. Phytochemistry 28(3):947-949.

8 IRELAND C, SCHWABE W, GOURSEY D, 1981 The occurrence of batatasins in the Dioscoreaceae. Phytochemistry 20:1569-1571.

9 RAGHUNADAN K, JOLLY C, 1987 Starch from Dioscorea bulbifera. Indian J Pharm Sci 49(6):233-236.

10 DUKE JA, ATCHLEY AA, 1986 Handbook of proximate analysis tables of higher plants. Boca Raton, USA: CRC Press. p64.

11 ABDEL-AZIZ A, BRAIN K, BASHIR A, 1990 Screening of Sudanese plants for molluscicidal activity and identification of leaves ofTacca leontopetaloides L. O. Ktze (Taccaceae), as a potential new exploitable resource. Phytother Res 4(2):62-65.

12 CHEN L, 1988 Treatment of 11 cases of malignant lymphoma. Zhejiang J Trad Chin Med 23(8):365-366.

13 SATO A, 1989 Studies on anti-tumor activity of crude drugs. I. The effects of aqueous extracts of some crude drugs in short term screening test. Yakugaku Zasshi 109(6):407-423.

14 YAN Z, 1989 Adverse reactions to Chinese drugs, 384 cases. Chin Pharmaceut J 24(3):166-169.

Décharge

L'information ici présentée s'adresse, à des fins pédagogiques, au grand public ainsi qu'aux professionnels de santé. Elle n'a pas la prétention de se substituer à quelque règle ou disposition légale que ce soit. Compte tenu du fait que certaines parties de plantes peuvent, le cas échéant, présenter une toxicité, ou avoir des effets nocifs, ou encore provoquer une interaction avec des médicaments, toute personne désireuse d'utiliser ces moyens thérapeutiques ou leurs produits dérivés doit consulter un médecin ou un autre professionnel de santé qualifié. TRAMIL n'est aucunement responsable pour l'utilisation qui pourrait être faite, dans le cadre d'une quelconque décision, action ou omission, de l'information contenue dans cette Pharmacopée.