Wedelia trilobata

nom scientifique : 
Wedelia trilobata (L.) Hitchc.
Famille : 

Distribution géographique

Originaire d’Amérique, largement répandue dans les régions tropicales et subtropicales du monde.

Description botanique

Herbacée pérenne, à branches rampantes ou ascendantes, avec des racines au niveau des noeuds. Feuilles opposées, sessiles, elliptiques à obovées de 2 à 12 cm, obtuses à aiguës à la pointe, plus ou moins cunéiformes à la base, aux bords découpés en dents-de-scie, souvent lobées. Capitules solitaires en pédoncules axillaires ou terminaux; involucrés en forme de clochette; capitules radiés, jaunes, approximativement au nombre de 10. Akène ovoïde, tuberculé.

Voucher(s)

Ocampo,68-88,CR

García,3543,MAPR

règles douloureuses :

parties aériennes, décoction ou infusion, voie orale2
 

vomissement :

feuille, décoction ou infusion, voie orale3

bronchite (expectorante) :

  parties aériennes, décoction, voie orale1

Contre la bronchite, les règles douloureuses et les vomissements :

Se référer à l'usage rapporté au chapitre Emplois traditionnels significatifs TRAMIL, les informations scientifiques disponibles ne permettant pas de définir un dosage plus précis.

Toute préparation médicinale doit être conservée au froid et utilisée dans les 24 heures.

Selon l’information disponible :

L’emploi contre la bronchite est classé REC sur la base de l’usage significatif traditionnel documenté par les enquêtes TRAMIL, les études de toxicité, la validation et l’information scientifique publiée.

L’emploi contre les règles douloureuses et les vomissements est classé REC sur la base de l’expérience traditionnelle de l’usage (OMS/WHO)4 documenté par son emploi significatif dans les enquêtes TRAMIL et les études de toxicité.

Travail TRAMIL14

L’extrait aqueux (décoction) de feuille a été administré oralement et par voie intrapéritonéale à des souris albinos Swiss de souche UniValle, des deux sexes (5-5). Pour obtenir la DL50, la méthodologie de Turner a été utilisée; par voie orale, elle a été de DL50 > 25 g/kg; et par voie intrapéritonéale, de DL50 = 3,61±0,41 g/kg.

La toxicité subchronique a été étudiée en administrant 75, 50 et 25% de la DL50 toutes les 12 heures pendant 14 jours à des groupes de 10 souris. La dose maximum de 25 g/kg n’a entraîné aucune mort au bout de 28 jours, et on n’a pas constaté de changements histopathologiques au cours des 60 jours suivants.

Le contact avec la plante peut produire un tableau de dermatite atopique chez des individus sensibilisés15.

On ne dispose pas d’information garantissant l’innocuité de son emploi sur des enfants, ni sur des femmes enceintes ou allaitantes.

La feuille contient de l’huile essentielle : α-pinène (30%), α-phélandrène (17,4%), limonène (16,3%); des sesquiterpènes : iso-oxide-6-O-iso-butyrate trilobolide, iso-oxide-6-O-méthacrylate trilobolide, iso-oxide-8-O-angélate trilobolide, trilobolide-6-O-angélate, trilobolide-6-O-iso-butyrate, trilobolide-6-O-méthacrylate; des diterpènes : dérivés de l’acide kaurénique; des triterpènes : squalène; des stérols : ß-sitostérol5-7.

La fleur contient de l’huile essentielle : ß-phélandrène (25,5%), limonène (8,9%), ɣ-terpinène (5,9%), α-pinène (4,7%)8.

La racine contient des diterpènes : dérivés de l’acide kaurénique; des alquénines : tétradéca-4,6-diène-8,10,12-triïn-1-ol acétate; des composés sulfurés : 2-(prop-1-inil)-5-(hexa-1,3-diïn-5-énil)-thiophène6.

Travail TRAMIL9

Le jus des parties aériennes fraîches (1 mg/mL) n’a pas eu d’action, in vitro, contre les bactéries gram + occasionnant des infections respiratoires:Haemophyllus influenzae, H. parainfluenzae, Staphylococcus aureus, S. pneumoniae etStreptococcus pyogenes, causes d’infection respiratoire.

Travail TRAMIL10

La décoction de feuille séchée (1 mg/mL) n’a pas démontré d'activité, in vitro, sur les bactéries gram + Haemophyllus influenzae, H. parainfluenzae, Staphylococcus aureus, S. pneumoniae, Streptococcus pyogenes ni sur les bactéries gram - , Pseudomonas aeruginosa, Salmonella typhi; ni les levures : Candida albicans et Cryptococcus neoformans causes d’infection respiratoire.

Travail TRAMIL11

L’extrait aqueux (décoction) lyophilisé de plante entière fraîche, (14,28–27,27 mg/mL) sur le modèle in vitro de contraction de trachée de cobaye resserrée au préalable avec KCl 80 milimoles, a eu une action bronchodilatatrice dose dépendante (42,93–68,87%, respectivement).

Travail TRAMIL12

L’extrait aqueux (décoction) lyophilisé (66,67 mg/mL) de feuille fraîche a été administré oralement, à raison d’une dose unique de 1 g/kg à 20 souris de souche Hsd:ICR(CD-1), (10 mâles et 10 femelles). La méthodologie a suivi le protocole du CYTED 1995, “transit intestinal dans l’intestin grêle”. Le contrôle a été réalisé avec de l’eau distillée (0,5 mL) sur 10 autres souris de mêmes caractéristiques. Le traitement administré n’a pas modifié le transit intestinal. Les autres paramètres évalués n’ont pas été modifiés.

Travail TRAMIL13

L’extrait aqueux (décoction) lyophilisé, de bourgeon frais, a été administré oralement en une dose unique de 3 g/kg, à 30 souris, à jeun depuis 6 heures, de souche NGP (15 mâles et 15 femelles); le contrôle a été réalisé avec de l’eau distillée (0,5 mL) sur 30 autres souris de mêmes caractéristiques. Du charbon activé a été administré comme marqueur de la vitesse du transit et la mesure a été opérée 1 heure après avoir administré l’extrait. La distance s’exprime en pourcentage de longueur totale de l’intestin grêle. L’extrait administré a augmenté le transit intestinal avec une différence statistiquement significative (p £0,05) avec la preuve de T-student. Parcours moyen du groupe contrôle = 51,61% ±1,47. Parcours moyen du groupe traitement = 60,54% ±1,61.

Références :  

1 OCAMPO R, 1988 Encuesta TRAMIL (Costa atlántica), Instituto de Desarrollo Agrario, Universidad de Costa Rica, San José, Costa Rica.

2 MARCELLE G, 1996 TRAMIL survey. Produce chemist laboratory, Ministry of Agriculture, St. George's, Grenada.

3 BENEDETTI MD, 1994 Encuesta TRAMIL. Universidad de Puerto Rico, Mayagüez, Puerto Rico.

4 WHO, 1991 Guidelines for the assessment of herbal medicines. WHO/TRM/91.4. Programme on Traditional Medicines, WHO, Geneva, Switzerland.

5 BOHLMANN F, ZIESCHE J, KING RM, ROBINSON H, 1981 Naturally occurring terpene derivatives. Part 300. Eudesmanolides and diterpenes from Wedelia trilobata and an ent-kaurenic acid derivative from Aspilia parvifolia. Phytochemistry 20(4):751-756.

6 BOHLMANN F, NGO LE VAN, 1977 Naturally occurring terpene derivatives. 97. New kaurene derivatives from Wedelia species. Phytochemistry 16:579-581.

7 CRAVEIRO AA, MATOS FJA, ALENCAR JW, MACHADO MIL, KRUSH A, SILVA MGV, 1993 Volatile constituents of two Wedelia species. J Essent Oil Res 5(4):439-441.

8 KOHEIL MA, 2000 Study of the essential oil of flower-heads of Wedelia trilobata (L.) Hitch. Al-Azhar J Pharm Sci 26:288-293.

9 CACERES A, GONZALEZ S, GIRON L, 1998 Demostración de la actividad antimicrobiana de plantas TRAMIL en base a los usos populares en la cuenca del Caribe. Laboratorio de productos fitofarmacéuticos Farmaya y Facultad de Ciencias Químicas y Farmacia, Universidad de San Carlos, Guatemala, Guatemala.

10 CACERES A, GONZALEZ S, GIRON L, 2000 Demostración de la actividad antimicrobiana de plantas TRAMIL en base a los usos populares en la cuenca del Caribe. Laboratorio de productos fitofarmacéuticos Farmaya y Facultad de Ciencias Químicas y Farmacia, Universidad de San Carlos, Guatemala, Guatemala.

11GarcIa GM, Coto MT, GonzAlez CS, Pazos L, 1999 Actividad bronquial del extracto acuoso de planta entera fresca de Wedelia trilobata. Informe TRAMIL. Laboratorio de Ensayos Biológicos LEBI, Escuela de Medicina, Universidad de Costa Rica, San Pedro, Costa Rica.

12 PAZOS L, COTO T, GONZALEZ S, QUIROS S, 2003 Tránsito intestinal, en ratones, del extracto acuoso de hojas frescas de Wedelia trilobata. Informe TRAMIL. Laboratorio de Ensayos Biológicos, Universidad de Costa Rica, San Pedro, Costa Rica.

13 GarcIa GM, Coto MT, GonzAlez CS, OCAMPO R, Pazos L, 2001 Velocidad del tránsito intestinal en ratones, del extracto acuoso de brotes frescos de Wedelia trilobata. Informe TRAMIL. Laboratorio de Ensayos Biológicos LEBI, Escuela de Medicina, Universidad de Costa Rica, San Pedro, Costa Rica.

14 HERRERA J, 1992 Determinación de parámetros farmacológicos usados en medicina tradicional popular en la Cuenca del Caribe. Departamento de Farmacología, Facultad de Salud, Universidad del Valle, Cali, Colombia.

15 GOH CL, 1986 Contact sensitivity to Wedelia trilobata. Contact Dermatitis 14(2):126.

Décharge

L'information ici présentée s'adresse, à des fins pédagogiques, au grand public ainsi qu'aux professionnels de santé. Elle n'a pas la prétention de se substituer à quelque règle ou disposition légale que ce soit. Compte tenu du fait que certaines parties de plantes peuvent, le cas échéant, présenter une toxicité, ou avoir des effets nocifs, ou encore provoquer une interaction avec des médicaments, toute personne désireuse d'utiliser ces moyens thérapeutiques ou leurs produits dérivés doit consulter un médecin ou un autre professionnel de santé qualifié. TRAMIL n'est aucunement responsable pour l'utilisation qui pourrait être faite, dans le cadre d'une quelconque décision, action ou omission, de l'information contenue dans cette Pharmacopée.