Musa sp.

Famille : 

Distribution géographique

Originaire des tropiques de l’Ancien Monde, cultivée dans les régions tropicales du monde entier.

Description botanique

Plante de 6 à 10 m, stolonifère. Feuilles pétiolées, pouvant atteindre 2 m, disposées en spirale, simples, entières, largement elliptiques, penniformes. Inflorescences spiciformes sortant du pseudo-tronc, recourbées et pendantes; fleurs blanc-jaunâtres, disposées en cymes le long de l’axe principal, couvertes de grandes bractées, les supérieures femelles. Fruit cylindrique pouvant avoir 30 cm de long, jaune ou verdâtre au cours de la période de maturation.

Voucher(s)

Faujour,7,BAR
Jiménez,691,JBSD
Longuefosse&Nossin,24,HAVPM

plaie, blessure :

  sève (latex) de la peau du fruit (tache), en application locale2-3

rhumatismes :

  feuille, chauffée, en application locale2

inflammation :

  feuille, décoction, bains4

asthénie, faiblesse :

  pulpe du fruit, en bouillon avec du sel, voie orale2

asthénie, faiblesse :

  pulpe du fruit, bouillie, voie orale2

plaie, blessure :

  pulpe du fruit, naturelle, en application locale2

diarrhée :

  pulpe du fruit, bouillie, voie orale2-3

diarrhée :

  sève (latex) de la tige, avec du sel, voie orale2

Le fruit de Musa x paradisiaca constitue un aliment de consommation humaine relativement répandu et la feuille de la plante est employée pour la préparation d’aliments.

Contre l’asthénie ou l’anémie :
Préparer un bouillon avec la pulpe d’un fruit vert haché dans 3 tasses (¾ litre) d’eau avec ¾ de petite cuillère de sel (3 grammes), faire bouillir 10 minutes dans un récipient couvert. Laisser refroidir et boire 1 tasse de bouillon et/ou consommer ½ fruit bouillit 2 fois par jour.

Contre la diarrhée :
Manger la pulpe du fruit vert bouillie ou boire ½ petite cuillère (2,5 cc) de latex de la tige avec une pincée de sel, 2 à 3 fois par jour pendant 3 jours.

Contre les blessures ou les plaies :
Laver et peler correctement le fruit pour obtenir la pulpe et/ou recueillir le latex de la peau (= concha = épicarpe) de la banane verte, en quantité suffisante pour couvrir la lésion, râper la pulpe et appliquer sur la lésion préalablement lavée avec de l'eau bouillie et du savon, ou appliquer directement le latex collecté, couvrir avec une compresse ou un linge propre et changer toutes les 4 heures.

Contre l’inflammation :
Préparer une décoction avec 100-200 grammes de feuille hachée menue dans 4 tasses (1 litre) d’eau, faire bouillir 10 minutes dans un récipient couvert. Laisser refroidir, filtrer et ou laver la partie affectée 2 ou 3 fois par jour21.

Contre le rhumatisme :
Laver soigneusement une feuille, la chauffer en la passant sur une flamme, appliquer la quantité nécessaire pour couvrir la surface affectée 4 fois par jour.

Toute préparation médicinale doit être conservée au froid et utilisée dans les 24 heures.

Selon l’information disponible :

L’emploi contre l’asthénie et la faiblesse est classé REC sur la base de l’usage significatif traditionnel documenté par les enquêtes TRAMIL et l’information scientifique publiée.

Si l’état du patient se détériore ou si l’asthénie et la faiblesse persistent plus de 7 jours chez l’adulte et plus de 2 chez l’enfant, consulter un médecin.

L’emploi contre la diarrhée est classé REC sur la base de l’usage significatif traditionnel documenté par les enquêtes TRAMIL, les études de toxicité et l’information scientifique publiée.

En cas de diarrhée, ce remède est complémentaire à une thérapie de réhydratation orale. Si l’état du patient se détériore (deshydratation avec langue sèche, pli cutané persistant, oligurie ou pleurs sans larmes) consulter un médecin immédiatement. Si l’état du patient se détériore ou si la diarrhée persiste au-delà de 3 jours chez l’adulte et de 2 jours pour un enfant de plus de 3 ans, consulter un médecin.

L’emploi contre les blessures, les plaies, l’inflammation et les rhumatismes est classé REC sur la base de l’usage significatif traditionnel documenté par les enquêtes TRAMIL, la validation et les études de toxicité.

Toute application locale doit se conformer à de strictes mesures d’hygiène pour empêcher la contamination ou une infection supplémentaire.

Si l’état du patient se détériore, consulter un médecin.

Ne pas employer avec des enfants de moins de 6 mois.

Travail TRAMIL17
Le latex ou sève lyophilisé de la tige (120 mg/jour) par voie orale à l’être humain ne s’est pas révélé toxique.

Travaux TRAMIL18-19
Le latex du fruit vert (0,5 mL) et la pulpe du fruit mûr (500 mg), par voie topique pendant 4 heures sur une zone de 5 cm2 pendant 5 jours consécutifs, modèle d’irritation dermique sur peau abimée de 3 lapins New Zealand, a révélé un indice d’irritation primaire de 0,42 et 0,09 durant une période de 11 jours d’observation, classant les deux produits dans la catégorie des non irritants.

Travail TRAMIL20
La feuille chauffée, appliquée directement par voie topique pendant 4 heures sur une zone de 5 cm2 pendant 5 jours consécutifs, modèle d’irritation dermique sur peau saine de 3 lapins New Zealand n’a provoqué altération ni irritation durant une période de 11 jours.

On ne dispose pas d’information garantissant l’innocuité de son emploi avec des enfants, ni avec des femmes enceintes ou allaitantes.

La feuille est riche en acides organiques : citrique, malique, glutamique, oxalique, pyruvique et succinique5. On a mis en évidence des triterpénoïdes tétracycliques dans l’inflorescence. La peau et la pulpe du fruit contiennent de la sérotonine et de la dopamine6-7.

Le fruit contient également de la norépinéphrine8 et, une fois parvenu à maturité, est riche en calcium, phosphore, fer, magnésium, potassium et sodium.

La plante entière contient une grande quantité de tanins, spécialement la sève de la tige9.

Analyse proximale pour 100 g de fruit10: calories : 72; eau : 79,2%; protéines : 1,8%; lipides : 0,2%; glucides : 18%; fibres : 0,2%; cendres : 0,8%; calcium : 10 mg; phosphore : 24 mg; fer : 1,3 mg; sodium : 18 mg; potassium : 435 mg; carotène : 80 µg; thiamine : 0,03 mg; riboflavine : 0,04 mg; niacine : 0,60 mg; acide ascorbique : 8 mg.

Travail TRAMIL11
L’extrait aqueux (décoction à 30%) de feuille fraîche, (1, 5 et 10 g de matériel végétal/kg) a été administré par voie orale à la souris OF-1 mâle (20-25 g), 10 animaux/groupe, selon les modèles de contorsions induites par l’acide acétique (0,75%; 0,1 mL/10 g) par voie intrapéritonéale et retrait de la queue provoqué par immersion dans l’eau chaude (55oC). La décoction (1, 5 et 10 g/kg) a montré une activité analgésique significative sur le modèle de contorsions mais n’a pas modifié significativement la réponse sur le modèle du retrait de la queue.

Travail TRAMIL12
L’extrait aqueux (décoction à 30%) de feuille fraîche, a été administré par voie topique (10 μL sur chaque face des 2 oreilles); sur le modèle d’oedème de l’oreille induit par l’huile de Croton (10 μL/2,5 mL acétone), à doses de 10 μL/chaque côté de l’oreille droite; sur l’oreille gauche on applique 10 μL d’acétone de la même manière, à la souris mâle OF-1 (6 animaux/groupe), le groupe témoin positif a reçu de la dexaméthasone (5 mg/mL acétone), 0,05 mg de chaque côté des deux oreilles; le groupe témoin négatif a reçu de l’huile de Croton sur l’oreille droite et de l’acétone sur l’oreille gauche dans les mêmes conditions; traitements appliqués 1 minute après l’huile de Croton. La décoction a inhibé 31,5% et la dexaméthasone 87,83% de la réponse inflammatoire.

Travail TRAMIL13
Le jus frais à 30% du fruit mûr, (doses de 1 et 10 g de matériel végétal/kg) par voie orale à la souris OF-1 mâle (20-25 g), 10 animaux/groupe, modèle de transit intestinal avec charbon actif 10% (0,1 mL/10 g), n’a pas modifié significativement le transit intestinal.

La pulpe du fruit frais (0,2 mL/plaque d’agar-agar) in vitro, a montré une action sur Bacillus cereus, B. coagulans, B. stearothermophilus et Clostridium sporogenes14.

On attribue aux tanins une activité astringente et antiseptique15.

On attribue à l’acide ascorbique des propriétés antiscorbutique et antioxydante16.

Pharmacopée: 

v3

Références :  

1 SIMMONDS NW, 1962
The evolution of the bananas. London, England: Longmans, Green & Co. Ltd. p170.

2 WENIGER B, ROUZIER M, 1986
Enquête TRAMIL. Service Oecuménique d'Entraide SOE, Port au Prince, Haïti.

3 FAUJOUR A, MURREY D, CHELTENHAM-CORBIN B, CARRINGTON S, 2003
TRAMIL survey. enda-caribbean, IICA & UAG, Saint Thomas, Barbados.

4 GERMOSEN-ROBINEAU L, GERONIMO M, AMPARO C, 1984
Encuesta TRAMIL. enda-caribe, Santo Domingo, Rep. Dominicana.

5 PALMER J, WYMAN H, 1965
Organic acids in banana leaves. Phytochemistry 4(2):305-309.

6 WONG W, 1976
Some folk medicinal plants from Trinidad. Econ Bot 30:103-142.

7 DUTTA PK, DAS AK, BANERJI N, 1983
A tetracyclic triterpenoid from Musa paradisiaca. Phytochemistry22(11):2563-2564.

8 WILLAMAN JJ, HUI-LIN L, 1970
Alkaloid-bearing plants and their contained alkaloids, 1957-1968. Lloydia33(3A)Supp.

9 FRIESE FW, 1934
Plantas medicinais brasileiras. Sao Paulo, Brasil: Inst Agro do Estado Sao Paulo. p252-494.

10 DUKE JA, ATCHLEY AA, 1986
Handbook of proximate analysis tables of higher plants.Boca Raton, USA: CRC Press.

11 MORON FJ, GARCIA AI, VICTORIA MC, MOREJON Z, LOPEZ M, BACALLAO Y, FUENTES V, 2008
Acción analgésica oral de la decocción de hojas frescas de Musa x paradisiaca L. (plátano) en ratones. Trabajo TRAMIL. Laboratorio Central de Farmacología. Universidad de Ciencias Médicas de La Habana, Cuba.

12 FRIAS AI, GARCIA N, MOREJON Z, MORON F, VICTORIA MC, 2009
Efecto antiinflamatorio tópico de la decocción de hojas frescas de Musa x paradisiaca L. (plátano) en el edema de la oreja inducido por aceite de Croton en ratones. Trabajo TRAMIL. Laboratorio Central de Farmacología. Universidad de Ciencias Médicas de La Habana, Cuba.

13 MORON FJ, MOREJON Z, VICTORIA MC, BACALLAO Y, FUENTES V, 2009
Acción sobre el tránsito intestinal del zumo fresco del fruto maduro de Musa x paradisiaca L. (plátano) en ratones. Trabajo TRAMIL. Laboratorio Central de Farmacología. Universidad de Ciencias Médicas de La Habana, Cuba.

14 RICHTER E, VORE L, 1989
Antimicrobial activity of banana puree. Food Microbiol 6(3):179-187.

15 ALONSO J, 1998
Tratado de fitomedicina: bases clínicas y farmacológicas. Buenos Aires, Argentina: ISIS ediciones SRL. p125-126.

16 NEGWER M, 1987
Organic chemical drugs and their synonyms (an international survey). 6th ed. Berlin, Germany: Akademie Verlag.

17 CARBALLO A, 1995
Plantas medicinales del Escambray cubano. Informe TRAMIL. Laboratorio provincial de producción de medicamentos, Sancti Spiritus, Cuba.

18 PAZOS L, COTO T, CAIZA F, 2009
Irritación dérmica, piel lesionada en conejos, de la savia del fruto verde de Musa paradisiaca. Informe TRAMIL. Laboratorio de Ensayos Biológicos, LEBi, Universidad de Costa Rica, San Pedro, Costa Rica.

19 PAZOS L, COTO T, CAIZA F, 2009
Irritación dérmica, piel lesionada en conejos, del mesodermo del fruto maduro de Musa paradisiaca. Informe TRAMIL. Laboratorio de Ensayos Biológicos, LEBi, Universidad de Costa Rica, San Pedro, Costa Rica.

20 PAZOS L, COTO T, CAIZA F, 2009
Irritación dérmica, piel sana en conejos, porción de hoja calentada de Musa paradisiaca. Informe TRAMIL. Laboratorio de Ensayos Biológicos, LEBi, Universidad de Costa Rica, San Pedro, Costa Rica.

21 CARBALLO A, 1995
Cálculo de concentración y dosis de las drogas vegetales TRAMIL: Mensuraciones farmacognósticas y aproximaciones técnico-clínicas. Laboratorio provincial de producción de medicamentos, Sancti Spiritus, Cuba.

Décharge

L'information ici présentée s'adresse, à des fins pédagogiques, au grand public ainsi qu'aux professionnels de santé. Elle n'a pas la prétention de se substituer à quelque règle ou disposition légale que ce soit. Compte tenu du fait que certaines parties de plantes peuvent, le cas échéant, présenter une toxicité, ou avoir des effets nocifs, ou encore provoquer une interaction avec des médicaments, toute personne désireuse d'utiliser ces moyens thérapeutiques ou leurs produits dérivés doit consulter un médecin ou un autre professionnel de santé qualifié. TRAMIL n'est aucunement responsable pour l'utilisation qui pourrait être faite, dans le cadre d'une quelconque décision, action ou omission, de l'information contenue dans cette Pharmacopée.